Accueil » Economie » Mines – Le prix du nickel atteint 100 000 dollars
Economie

Mines – Le prix du nickel atteint 100 000 dollars

Record. L’invasion russe en Ukraine impacte déjà sur les cours du nickel et du cobalt sur le marché international. La tonne du nickel est passée de 43 000 dollars à 100 000 dollars le 7 mars dernier pour baisser un peu à 81 000 dollars le lendemain. Un prix en hausse de 132% par rapport à la même période de l’année dernière. Le prix du nickel a été enregistré à 24 000 dollars la tonne au premier jour de la guerre en Ukraine. Le prix du cobalt est également très intéressant avec 54% de hausse de prix par rapport à la même période de l’année dernière. Le produit minier s’achète à 79 000 dollars la tonne.

Le prix du cuivre et de l’aluminium est par la même occasion, élevé. Les composants des batteries électriques sont très demandés actuellement.

« Les risques d’une interruption des livraisons russes à l’industrie européenne des batteries électriques ont motivé une spéculation jamais vue », écrit le site Le portail des Outremer. La Corée reconsidère ces opportunités. « Elle revoit les plans de vente des parts dans un certain nombre de mines à l’étranger telles que le nickel à Madagascar et la mine de cuivre au Panama… » informe une presse coréenne.

«Korea MineRehabilitation » and « Mineral Ressources Corporation » en Corée, détiennent 33% des parts chez Ambatovy. Ces firmes coréennes entendent ainsi dynamiser ces parts d’actions. Selon toujours la presse coréenne, les Coréens envisagent de vendre les produits miniers à ses compagnies nationales même au lieu de les vendre à d’autres pays étrangers. Madagascar produit 48 000t à 60 000t de nickel par an. « Madagascar pourrait en tirer 1000 dollars par tonne à titre de redevance vu le taux de 1% actuel suivant la LGIM. Madagascar peut utiliser la somme engrangée pour amortir la flambée du prix du pétrole, conséquence de la situation en Ukraine » propose Christian Rakotoandry, un connaisseur en impôts.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter