Accueil » A la une » Crise gouvernementale – Remaniement imminent
A la une Politique

Crise gouvernementale – Remaniement imminent

Le prochain conseil des ministres devrait se faire avec le nouveau gouvernement.

Un communiqué de la présidence publié hier annonce la tenue de l’évaluation des membres du gouvernement par le président de la République et du premier ministre. Un remaniement aura lieu par la suite.

La coupe est pleine. L’affaire Tinoka Roberto Raharoarilala aura été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. La journée a été agitée hier pour le gouvernement. Le conseil du gouvernement le matin puis celui des ministres l’après-midi se sont tenus 24 heures après la cacophonie entre le ministre des Transports et de la météorologie, Tinoka Roberto Raharoarilala et celui du Tourisme Joel Randriamandranto.

Le premier a annoncé au cours d’une conférence de presse l’interdiction des valises à roulettes et des ordinateurs et tablettes dans la cabine d’un avion que le second a renié complètement au cours d’une autre conférence de presse. Une éclaboussure de trop après l’affaire de corruption ayant soufflé l’ancien ministre de la Justice Herillaza Imbiki il y a un mois.

Il est clair qu’on le veuille ou non, il y a une crise au sein du gouvernement. Ces deux scandales viennent s’ajouter au conflit qui oppose le ministre de l’Environnment et du développement durable, Vahinala Baomiavotse Raharinirina et la vice ministre chargée de la reforestation, Haingosoa Hortensia Antoinesie.

Le président de la République a essayé de garder la cohésion gouvernementale mais les bornes semblent dépasser. Un remaniement est alors inévitable pour remettre un peu de l’ordre dans la maison. C’est d’autant plus incontournable que deux ministères importants sont sans titulaires en l’occupant les Mines et la Justice.

Faits divers

Outre ces anomalies, l’évaluation des performances de chaque département pourrait aboutir à l’éviction d’autres ministres. Le communiqué de la présidence souligne que des mesures seront prises après l’évaluation et que des changements de ministres auront lieu. Le communiqué ne mentionne pas la date du remaniement en revanche il souligne que le président de la République a adressé ses remerciements à l’équipe du Premier ministre Christian Ntsay pour ces sept mois passés au sein du gouvernement. Ce qui suppose que le prochain conseil des ministres se ferait avec le nouveau gouvernement.

Toutes les supputations vont bon train à partir de maintenant. Ce qui est certain c’est qu’il est devenu impossible au gouvernement sortant de continuer avec trop de « faits divers » au quotidien. D’autres ministres sont éclaboussés par des affaires de corruption et ternissent l’image du gouvernement et surtout du président de la République. Il était donc temps de mettre fin à la récréation et de se concentrer sur les défis des velirano présidentiels. Il y a beaucoup d’urgence où le gouvernement n’a pas été brillant et où la population attendait beaucoup plus d’engagement des autorités.

Ceux qui vont rejoindre le gouvernement savent en tout cas qu’ils ne viennent pas pour épater la galerie. Le cirque est fini.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Enfin, pour l’avenir, il est grand temps que chaque ministre s’attache à remplir les missions pour lesquelles il a été sollicité, mais non pas « balancer » des informations sujettes à polémiques inutiles qui ridiculisent aussi bien le gouvernement que le pays. Faire preuve de retenue sur des sujets inflammables doit sous tendre toutes les formes de « com » des responsables.