Accueil » Editorial » Pas de bol
Editorial

Pas de bol

Le retrait du footballeur international Lalaina Nomenjanahary dit Bolida alimente les conversations. Il manquera les deux matches contre l’Éthiopie et le Niger. Après avoir dit oui Bolida s’est rétracté sous la pression de son équipe, le Paris FC qui lutte pour être barragiste à la montée à la ligue 1.

Depuis sa blessure à Toamasina lors du match retour contre la Côte d’Ivoire, la participation de Bolida était hypothéquée. Et comme il n’a joué que dans l’équipe réserve de Paris FC, il n’est pas sûr qu’il ait retrouvé sa forme optimale pour disputer un match international. Le coach Nicolas Dupuis le savait mais l’a quand même appelé pour gonfler le moral de l’équipe.

Bolida reproche dans une vidéo à la FMF de l’avoir complètement oublié durant sa blessure. Il explique également que comme la FIFA a publié un nouveau règlement permettant aux clubs de ne pas libérer les internationaux étrangers si nécessaire. Bolida a révélé qu’il s’est fait tancer par les dirigeants de son club pour s’être rentré avec des béquilles alors qu’il était parti valide. Et comme Paris FC dispute un match important le 3 avril, Bolida a donc préféré mettre une croix sur les Barea. Il n’a absolument pas tort étant donné que sa carrière professionnelle est plus importante que toute autre chose. C’est d’autant plus vrai qu’à 35 ans, il ne lui reste plus que quelques années à jouer.

Mais Bolida n’avait pas à se justifier et s’attirer toutes les méchancetés gratuites. Il n’avait qu’à déclarer que son état de forme ne lui permettait pas de répondre à la sélection. Tout le monde aura compris. Les blessures font partie des aléas d’une carrière professionnelle et personne n’est à l’abri. D’ailleurs il ne figurait plus dans la composition imaginée par les supporters des Barea. C’est plutôt la présence de son nom dans la liste des joueurs appelés pour les deux matches qui a surpris les observateurs étant donné qu’il est hors course depuis cinq mois.

L’absence de Bolida ne devrait pas être un obstacle insurmontable pour les Barea. Avant lui, le capitaine Abel Anicet était également blessé pendant longtemps et a raté les matches contre la Côte d’Ivoire et le Niger. Le défenseur Thomas Fontaine, lui aussi blessé, manquera aux Barea sans qu’on fasse tout un drame. On devrait plutôt s’inquiéter du nouveau règlement de la FIFA qui ramène à plusieurs années en arrière où les clubs ont les pleins pouvoirs sur joueurs. Imaginez que tous les clubs fassent autant que Paris FC, il ne restera que quelques expatriés chez les Barea. Une aubaine alors pour les joueurs locaux. Ils n’attendent que cette occasion pour montrer ce qu’ils ont dans le ventre. On reviendra alors à une situation où la présence des expatriés était une exception. L’ossature de l’équipe était composée de joueurs locaux mais on n’avait pas à rougir des résultats meme si on n’était jamais qualifié pour une phase finale de la CAN. Il est vrai qu’à l’époque il n’y avait qu’un qualifié par groupe. On n’avait pas de bol échouant au port par deux fois.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter