Economie

Inclusion financière – La filiale «Paositra finance» se précise

Le directeur général Richard Ranarison.

En perte de vitesse dans les services postaux, la Paositra Malagasy entend se renforcer dans son autre cœur de métier que représentent les activités financières. Elle prévoit ainsi la création d’une filiale dédiée.

Transformation stratégique. Le statut de la poste a longtemps été source de confusion a souligné le président du conseil d’administration de la Paositra Malagasy Elire Rabemananjara lors d’un séminaire d’évaluation qui s’est tenu vendredi. Dans la foulée, il a annoncé le lancement prochain d’une filiale « Paositra Finance » qui réunira toutes les activités financières de la Paositra Malagasy. La poste entend orienter son développement vers le renforcement de ces activités financières à travers cette entité qui sera une société anonyme. « Pour le moment, nous ne connaissons encore ni le capital ni les actionnaires. C’est au ministère de définir les détails », a lancé Elire Rabemananjara.

La mue de la Paositra Malagasy va donc se poursuivre cette année. Le PCA a indiqué que la poste va s’atteler dans l’immédiat à lancer un audit de tous les comptes clients, des comptes chèque postal aux comptes épargne postale. Il a précisé que toutes les agences de l’île et tous les livrets seront passés au crible dans cet audit exclusif qui sera réalisé par un cabinet indépendant.

Incursion

L’idée est de connaitre le montant total de l’argent des clients auprès de la poste. « La poste doit être solvable à tout moment. C’est la loi. Si nous voulons nous lancer dans les activités financières, c’est important », a précisé le PCA.

La Paositra Malagsy est actuellement sur plusieurs chantiers avec en tête sa recapitalisation. Elire Rabemananjara a fait savoir que la poste n’a plus de capitaux propres et qu’il est important d’augmenter ses actifs. Dans ce sens, une vaste opération de réaffectation des biens de la poste a été entamée il y a quelque mois. « Aucun bien de la poste n’est inscrit au nom de la poste mais encore au nom de l’État », a précisé le directeur général Richard Ranarison. Le recensement en vue de la réaffectation de ces biens est actuellement réalisé à 65%.

La poste mise également sur son dernier né qui est le service de paiement électronique Paositra Money. Une fois de plus, le directeur général a fait appel au soutien du gouvernement pour le développement de ce service voué au paiement de masse avec toutes les possibilités qu’il ouvre dont entre autres le paiement du salaire des fonctionnaires. La microfinance sera un autre service assuré par la filiale Paositra Finance.

La Paositra Malagasy travaille actuellement sur le rachat des activités d’OTIV Boeny. Le directeur général a aussi évoqué l’incursion de la poste dans le secteur des assurances avec le partenariat signé avec l’assureur Ny Havana. L’éventualité de proposer des offres d’assurance à part entière a été lancée par Richard Ranarison qui rappelle la volonté de la Paositra Malagasy d’être le premier acteur de l’inclusion financière dans le pays.