Régions

Vallon de Metzinger – Des démolitions de constructions en vue

Le préfet de Mahajanga lors de la descente des autorités le long du Vallon de Metzinger.

Le Comité spécial pour la réhabilitation du Vallon de Metzinger est en place , comme l’a recommandé le Premier ministre Christian Ntsay, lors de son passage samedi. Sa mission principale sera de trouver une solution durable aux inondations fréquentes qui touchent Mahajanga, en particulier cinq fokontany.

Trois cellules composent le comité. Une cellule technique est chargée de faire l’état des lieux et d’établir le devis pour les travaux à réaliser, notamment la construction d’un bassin de rétention près du canal. Elle dressera aussi les lieux et sites prohibés. Durant la saison des pluies, le bassin de rétention permettra d’accélérer l’écoulement de l’eau vers la mer, dans les grandes buses implantées autour du Vallon. L’alignement est aussi délimité à dix mètres, de part et d’autre, du grand chenal et il est strictement interdit à toute construction d’habitation. Cela signifie que des démolitions et expulsions auront lieu à l’issue de l’état des lieux, si cela s’avère nécessaire.

La cellule juridique se penchera sur l’application des lois en fonction de ces sites interdits. Et la dernière cellule est chargée de la communication et du côté social. Mardi, une équipe dirigée par le préfet de Mahajanga, Lalanaina Fitiavana Ravelomahay, et comprenant la vice-présidente de l’Assemblée nationale, Perline Rahantalalao, et les autorités locales, a effectué une première descente sur le terrain.

Les habitants se sont plaints, à l’occasion de l’abus d’un général qui leur extorquerait 200 000 ariary par mois, pour pouvoir utiliser la voie publique dans le fokontany. Le pire est qu’il a construit un pont en béton au-dessus du chenal. « Une grande infrastructure sera bientôt mis en place près du Vallon de Metzinger et cet accès privé sera démoli car l’intérêt général nous y oblige», promet le préfet de Mahajanga.