Accueil » A la une » Amboasary-Sud – Embuscade meurtrière contre des humanitaires
A la une Faits divers

Amboasary-Sud – Embuscade meurtrière contre des humanitaires

L’arme du crime a été retrouvé sur les quatre individus arrêtés avec une partie de leur butin.

Quatre volontaires d’une Organisation Non Gouvernementale œuvrant avec le programme d’alimentation mondiale ont été attaqués par cinq bandits. Un mort et un blessé sont signalés.

Guet-apens meurtrier contre des volontaires effectuant des œuvres humanitaires dans le district d’Amboasary-Sud. Quatre membres de l’Organisation Non Gouvernementale Young Progress, travaillant avec le Programme d’Alimentation Mondiale (PAM) ont été les proies de cinq bandits armés. Un jeune homme âgé de vingt-trois ans a été froidement abattu et l’un de ses compagnons d’infortune a été frappé d’une balle au bras. Les deux autres personnes prises pour cibles sont en revanche indemnes.

Les assaillants les ont néanmoins délesté de l’argent et des objets de valeur en leur possession. L’acte a été commis à la hauteur d’Angazety, dans la commune rurale de Tranomora. L’équipe de l’ONG Young Progress roulait à moto lorsqu’elle est tombée dans l’embuscade des bandits. Après avoir sévi, les malfaiteurs ont quitté les lieux et se sont évanouis dans la nature.

Alertés de l’acte de banditisme qui venait de se commettre dans la matinée aux alentours de 10 heures, les gendarmes de Tranomora se sont dépêchés sur les lieux du crime.

Ratissage

Ils ont remonté les traces des fuyards. En effectuant un ratissage, les gendarmes ont retrouvé la piste de l’escouade de bandits à Betaikomby, situé dans les environs de l’endroit où l’attaque a été perpétrée. Très vite démasqués, quatre des brigands ont été soumis à interrogatoire. Selon les informations recueillies auprès de la gendarmerie nationale, les suspects sont passés aux aveux. Du grigri a été de surcroît retrouvé en leur possession avec l’arme du crime. Le cinquième membre de la bande reste en revanche introuvable.

Les quatre individus tombés dans les mailles des filets tendus par la gendarmerie ont été conduits à la compagnie territoriale de la gendarmerie nationale à Amboasary-Sud, où ils font l’objet d’interrogatoires sous la diligence du groupe d’appui judiciaire auprès du groupement de la gendarmerie nationale de la région Anosy. La jeune femme blessée pendant l’attaque a été pour sa part admise à l’hôpital d’Ambovombe Androy. Elle est désormais hors de danger. L’acheminement de la dépouille du jeune homme tué dans la localité d’où il est natif a été pour sa part effectué le lendemain du crime.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter