Accueil » Sport » RUGBY-Fédération – Marcel Rakotomalala rempile à la présidence
Sport

RUGBY-Fédération – Marcel Rakotomalala rempile à la présidence

Les personnes présentes mardi à Toliara à l’élection de Marcel Rakotomalala, président de Malagasy Rugby, quatrième à partir de droite.

Marcel Rakotomalala reste à la tête de Malagasy Rugby. Quatre ligues sur huit ont répondu présentes et l’ont plébiscité pour les quatre années à venir.

La politique politicienne ne doit pas y interférer car c’est contraire à la charte du mouvement sportif véhiculé par le COM. Des pressions en provenance de la présidence de la République ont été adressées aux quatre ligues les empêchant de venir à Toliara », a affirmé Harinelina Jean Alex Randriamanarivo, secrétaire général du Comité Olympique Malgache. Et lui de continuer « le Comité Olympique Malgache (COM) a certifié que l’élection a suivi les conditions nécessaires pour être validée. Malagasy Rugby a son autonomie et le COM est contre toute pression, surtout politique », conclut-il.

Après le premier vote avorté faute de quorum de la première journée du 7 novembre, la deuxième journée a été la bonne. Marcel Joseph Rakotomalala le président sortant de Malagasy Rugby a été reconduit à son poste et dirigera encore la fédération malgache de rugby appelée aussi Malagasy Rugby pour les quatre années à venir. Tel a été le résultat de l’assemblée générale élective qui s’est tenue à Eden Hotel Toliara. Lors de la première journée, quatre ligues sur les huit existantes ont fait le déplacement à Toliara (Alaotra Mangoro, Amoron’i Mania, Boeny et Ihorombe). Le quorum de 2/3 des ligues existantes n’a pas été atteint et le règlement stipule que l’élection devait avoir lieu le jour suivant. À cet effet, les ligues présentes sont aptes à voter et le résultat et validé dès que le candidat a obtenu la majorité des suffrages exprimés. Pour Norbert Harinesy, ancien président de la ligue Analamanga de rugby, il a félicité Marcel Rakotomalala à la tête de Malagasy Rugby.

Ne pas être complice

Néanmoins il a fait une petite remarque : « une élection sans la présence des représentants du ministère de la jeunesse est-elle validée ? J’ai déjà vécu une aventure comme celle-ci et une affaire est encore pendante auprès du tribunal. Qui aura le droit de voter pour la ligue Analamanga », conclut-il.

Quelques contestataires portant des banderoles se sont attroupés près du ministère de la Jeunesse et des sports à Ambohijatovo hier. Le ministre de la Jeunesse et des sports Tinoka Roberto a accepté de discuter avec eux. « J’ai accepté de discuter avec les contestataires et je les ai conseillés d’adresser aussi leurs revendications à World rugby», a confié le ministre sur le journal télévisé de TV Plus Madagascar en date de 7 novembre. Et le ministre de continuer : « l’organisation de l’élection est une affaire interne de la fédération malgache de rugby et le ministère ne s’y immisce pas. En tant que ministère de tutelle, nous restons dans le constat s’il y a irrégularités ou non ».

Quant à Dina Andriantanjona, président de la ligue de rugby Atsinanana, il a expliqué que « nous ne sommes pas contre le président de Malagasy Rugby qui a été reconduit à son poste. Nous sommes contre de l’exclusion qui a pour but d’interdire d’autres candidats à se présenter à l’élection. Nous avons décidé de ne pas prendre part à l’élection pour ne pas être complice de l’exclusion des autres ligues à s’exprimer. Quoi qu’il en soit, nous sommes prêts à travailler avec lui et son équipe », conclut-il.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter