Accueil » Social » ÉPIDÉMIE – La peste détectée dans trois districts d’Analamanga
Social

ÉPIDÉMIE – La peste détectée dans trois districts d’Analamanga

Les sensibilisations sur la lutte contre la peste renforcées dans les foyers de peste.

La région d’Analamanga est un foyer pesteux. Des cas de peste ont été confirmés dans les districts d’Anjozorobe, d’Ambatolaona et d’Ankazobe, récemment.

La peste reste d’actualité. Des cas ont été détectés dans la région d’Ana­la­manga, en cette saison pesteuse, qui commence au mois d’août et se termine au mois d’avril, selon la direction régionale de la Santé publique à Analamanga. « Des cas de peste ont été enregistrés dans les districts de Manjakandriana, d’Anjozorobe et d’Ankazobe », indique cette source. L’une des victimes, une enfant de 7 ans, vivant dans le fokontany d’Antanjona, dans la commune rurale d’Ambato­laona et dans le district de Manjakandriana, s’en est sortie vivante. « Elle a été détectée avec des ganglions à l’aine, le 22 octobre. Après les analyses, il a été confirmé qu’elle est atteinte de la peste bubonique.

Elle a été prise en charge à l’hôpital. Elle devait déjà être chez elle, en ce moment, car ses traitements sont terminés », rapporte la Gendar­merie. Dans cette commune qui est un foyer pesteux, la peste n’aurait touché que cette fillette, depuis le début de la saison pesteuse 2022-2023. « Des équipes de santé sont descendues dans ce village qui se trouve à 6 kilomètres du chef-lieu de commune, pour effectuer des actions de riposte, lors de la détection de ce cas. Personne d’autre n’a présenté les symptômes de la maladie, depuis », rajoute la Gendarmerie.

Surveillance renforcée

Tous les pestiférés détectés dans la région d’Analamanga, depuis le début de la saison, sont guéris. « Nous n’avons pas eu de cas de décès, cette année. Même les décès communautaires n’existent plus, contrairement à ce qui s’est passé quelques années, auparavant. Toutes personnes qui ont présenté les symptômes de la maladie sont détectées à temps. Et lorsque le malade est pris en charge à temps, la peste bubonique ne risque pas d’évoluer en peste pulmonaire», affirme la source auprès de la DRSP. Ce serait le fruit des stratégies de la lutte contre la peste menées au niveau communautaire. La surveillance des foyers pesteux est renforcée, et les sensibilisations sont intensifiées dans les communautés. Pour prévenir cette maladie, il faut lutter contre les feux de brousse et la saleté qui attirent les rats aux villages. Malheureu­sement, à Analamanga, les feux de brousse se propagent, et les quartiers sont pollués.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter