Accueil » Sport » ATHLÉTISME – La formation de vingt nouveaux entraîneurs
Sport

ATHLÉTISME – La formation de vingt nouveaux entraîneurs

Les entraîneurs stagiaires niveau 1 très assidus au stade d’Alarobia hier.

La formation des entraîneurs niveau 1, organisée par la fédération malgache d’athlétisme en collaboration avec World Athletics prendra fin ce jour au stade d’Alarobia.

Après un stage de formation de plus de dix jours au stade municipal d’Alarobia pour l’acquisition d’un diplôme d’entraîneur niveau 1, dispensé par le Mauricien Frankie Lebon en collaboration avec Hanitra Rakotondrabe, pas moins de quinze ligues disposeront à partir de ce jour des entraîneurs qualifiés capables de diriger et d’intégrer la direction technique nationale de la fédération malgache d’athlétisme.

Ce stage s’inscrit dans le cadre du système de formation et de certification des entraîneurs de la fédération malgache d’athlétisme. Ce stage est la première formation offerte par l’expert mauricien Frankie Lebon en pays francophone. Ce dernier n’a pas caché sa satisfaction face à l’assiduité et aux attentes des stagiaires. Frankie Lebon a expliqué que « les stagiaires ont montré des niveaux très relevés. Ils ont présenté de belle potentialités et à mon avis ces vingt stagiaires méritent le titre d’entraîneur niveau 1. Ils sont parmi les meilleurs par rapport aux autres stages que j’avais dirigés dans d’autres pays ». Et l’expert mauricien de continuer: « la barrière de langue n’a pas eu lieu car j’ai tout de suite dit que vous allez diriger des athlètes malgaches donc exprimez-vous en votre langue maternelle. Le courant a bien passé. L’assiduité des athlètes qui s’entraînent sur le terrain m’a frappé aussi car ils se donnent à fond sans contrepartie et ils ont le niveau requis ».

La formation s’articule en trois volets, à savoir le volet théorique qui concerne la théorie générale de l’athlétisme et des différentes disciplines, le volet physique qui consiste à entraîner les stagiaires et le volet planification qui consiste à apprendre à ces derniers, la planification et la conduite d’une séance d’entraînement.

Préparation des athlètes

À moins d’un an de la onzième édition des JIOI de 2023, c’est un stage qui arrive à point nommé. Selon le directeur technique national Hery Rambeloson a expliqué : « Ce stage est une occasion pour ceux qui y sont présents d’avoir de numéro matricule leur ouvrant la voie pour la fonction d’entraîneur capable de diriger une équipe nationale. La possession d’un diplôme d’entraîneur niveau I est une condition imposée par World Athletics pour intégrer le staff de la direction technique nationale ». Et les DTN de continuer : « en attendant l’officialisation des regroupements des athlètes, la fédération malgache d’athlétisme continue son encadrement et la préparation des athlètes. Les athlètes doivent être prêts à tout moment car d’autres échéances internationales sont au programme, hormis les JIOI de 2023 », conclut-il.

Pour Hanitra Rakoton-drabe, l’un des formateurs à ce stage d’entraîneurs, elle a avancé que « l’assiduité et la volonté des stagiaires d’atteindre leur objectif ont été constatées. Le statut d’entraîneurs coule déjà dans leurs veines mais il leur manque les bases et les techniques fondamentales. C’est pourquoi, ce stage leur apportera des nouvelles visions pour tracer un peu plus leurs voies ». Joachin Ralala, stagiaire entraîneur de COSFA a dit : « je suis satisfait car ce stage de formation m’a permis de connaitre des nouvelles choses surtout au niveau pratique. Je tiens à remercier la fédération et les formateurs ».

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter