Social

Conditions de vie – L’eau et l’électricité parmi les priorités de Naina Andriantsitohaina

Il sillonne les quartiers de la capitale, chaque jour. Naina Andrian­tsitohaina priorise la stabilité sanitaire et sécuritaire.

Pour une vie décente à Antananarivo. Lors de son meeting, hier, à Ankorondrano Andranomahery, dans le troisième arrondissement de la capitale, le candidat Naina Andriantsitohaina promet de « rétablir l’eau, rétablir l’électricité, rétablir les bassins publics ». Il était accompagné de tous les candidats au conseil municipal dans la liste numéro 2. « Ces candidats conseillers municipaux soutiennent Naina Andriantsitohaina dans son initiative de redressement d’Antananarivo. Treize d’entre eux habitent le troisième arrondissement. Le conseil municipal, dont les membres sont à voter le même jour que le maire, est l’organe délibérant qui assiste le premier magistrat de la ville dans l’accomplissement de son programme. Naina Andrian­tsitohaina est le candidat numéro 4 pour la course à la mairie d’Anta­nanarivo. L’ensemble des candidats pour siéger au conseil municipal et qui soutiennent la politique de Naina Andriantsitohaina porte le numéro 2 », affirme Clémence Raharinirina, chef de file de ces candidats au conseil municipal, face à une foule en liesse venue au tout premier meeting du candidat Naina Andriantsitohaina à Ankorondrano Andrano­mahery.

Dans ses descentes aux fins fonds de chaque Fokontany, comme c’est déjà le cas dans tous les autres arrondissements de la capitale, Naina Andriantsitohaina appelle « tous les votants à le conduire à la mairie car il est temps de prendre les rênes du pouvoir municipal ».

Image

La population tananarivienne souffre d’une absence de politiques publiques cohérentes, aboutissant à une dégradation des conditions de vie. « Il nous faut l’éclairage publique et l’électricité, il nous faut l’eau, il nous faut une sécurité digne d’une vie dans une capitale. Nous allons briguer la mairie de la capitale pour être les responsables décideurs de l’amélioration des conditions de vie. Nous ne pouvons compter que sur le vote massif des Tananariviens », affirme Naina Andrian­tsitohaina.

Plus d’une centaine de Fokontany ont été jusque-là visités par ce candidat numéro 4 proposé par la plateforme de soutien aux tenants du pouvoir central actuel. « Une capitale propre, une capitale où il fait bon de vivre, une capitale attirante », telle est l’image de la capitale que Naina Andrian­tsitohaina veut concrétiser au fur et à mesure des quatre tours d’horloge de marche à pied qu’il consacre à la constatation de visu des difficultés de la population tananarivienne.

Le troisième arrondissement, visité par Naina Andriantsitohaina et tous les candidats au conseil municipal convaincus de sa politique de redressement de la ville, a été délaissé par l’administration municipale actuelle.