Faits divers

Accident mortel à Ambatolampy – Les trois personnes décédées revenaient de funérailles

Des faits troublants émergent après l’accident meurtrier de la circulation survenu sur la RN 7à la hauteur d’Andriambilany avant-hier. Les informations recueillies auprès de la brigade police routière de la gendarmerie nationale à Ambatomampy révèlent que la famille victime d’accident de la circulation revenait de funérailles qui se sont déroulées à Taolagnaro, lorsque le pire s’est produit sur le chemin du retour.

La famille allait regagner Mahajanga lorsque le voyage a viré au drame, lors de leur passage à Andriambilany Ambatolampy. Fatigués du long voyage depuis Taolagnaro, les occupants du minibus ont passé la nuit à Ambatolampy, ils venaient de reprendre la route lorsque leur véhicule a fait une sortie de route. Trois personnes âgées dont deux sexagénaires de soixante-deux et soixante-cinq ans ont péri avec un septuagénaire de soixante-et-onze ans, lorsque la Mercedes Sprinter, qu’ils ont empruntée, a fini sous un pont. Blessés, dix-huit rescapés ont été, pour leur part, évacués à l’hôpital Joseph Ravoahangy Andria­navalona.

Hier, en début de soirée, deux des dépouilles ont quitté Ambatolampy pour être conduites à Mahajanga. La troisième sera, en revanche, acheminée à Taolagnaro. Ce terrible accident de la circulation est survenu aux alentours de 14h 30. En effectuant une sortie de route, le véhicule de transport en commun s’est précipité sous un pont.

Le conducteur du minibus ainsi que le propriétaire sont parmi les personnes rescapées. D’après leurs explications, les freins de la Mercedes Sprinter auraient subitement lâché. Le pont en question est surplombé par une forte descente qui s’étrangle dans un virage serré. Cette géométrie mortelle a, plus d’une fois, envoyé par-dessus le pont des automobilistes roulant à tombeau ouvert.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter