Accueil » Social » Avaradrano – Les robinets à sec depuis plusieurs jours
Social

Avaradrano – Les robinets à sec depuis plusieurs jours

Les  habitants  de  Sabotsy  Namehana  font  la  queue devant  la  citerne  d'eau  de  la  Jirama.

Plusieurs villages de district d’Avaradrano sont privés d’eau depuis plusieurs jours. Leur appel de detresse n’a pas d’écho jusqu’ici.

Le Nord d’Anta­nanarivo fait face à de grave pénurie d’eau. Les clients de la Jirama à Sabotsy Namehana sont privés d’eau, depuis cinq jours. Aucune goutte d’eau ne sort des robinets à Ankadikely Ilafy, depuis plusieurs semaines. Cette coupure d’eau s’est étendue dans la commune d’Anosy Avaratra, mercredi. « On quitte la maison, le matin, le robinet à sec. On rentre, le soir, toujours sans eau. C’est chez ma mère, qui a un puits, que nous nous lavons et que nous mangeons», témoigne une habitante du fokontany Soaniadanana, Sabotsy Namehana, hier.

Cette défaillance de l’approvisionnement en eau a augmenté les dépenses des ménages, dans ce district d’Avaradrano. « Nous prenons en location, une camionnette à benne pour transporter l’eau depuis Ambohitraharahaba. Nous sommes quatre maisons à cotiser 45 000 ariary, par voyage. Alors que la Jirama continue à nous facturer, par mois », signale une mère de famille à Ankadikely Ilafy. A Antsofinondry et à Anosy Avaratra, des ménages dépensent 700 ariary pour avoir 20 litres d’eau : 300 ariary le prix de l’eau, et 400 ariary par bidon, la rémunération du porteur d’eau. Ils achètent l’eau chez des personnes qui ont un puits. Mais l’eau de ces puits ne couvre pas, toujours, leurs besoins journaliers. Les puits se tarissent très vite, en cette période d’étiage.

Camions citernes

En effet, l’eau est à son plus bas niveau, en ce mois d’octobre. « Nous sommes en pleine période d’étiage. Les sources d’eau dans la partie Nord sont épuisées. C’est la raison pour laquelle, la station qui alimente cette partie d’Antanana­rivo ne fonctionne pas, en ce moment », indique une source auprès de la Jirama.

La Jirama distribue de l’eau dans le district d’Avara­drano, par le biais des camions citernes. Ces camions citernes, remplissent, en même temps, les bonbonnes installées dans ces communes, pour assurer l’approvisionnement continu de ses clients, suite à l’arrêt de fonctionnement de la station. Les clients de la Jirama ne sont pas satisfaits. « Nous ne pouvons remplir que deux bidons par jour via ces camions citernes », regrette un habitant de Sabotsy Namehana. La Jirama affirme qu’elle ne limite pas l’eau dont peut bénéficier chaque ménage.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter