Accueil » Culture » Musique – Haro sur les chansons explicites dans les médias
Culture

Musique – Haro sur les chansons explicites dans les médias

Le MCC prend ses responsabilités quant à l’interdiction des chansons nuisant aux moeurs et valeurs malgaches.

Ça bouge du côté du ministère de la Communi­cation et de la culture (MCC). L’assainissement des médias nationaux continue. L’objectif étant de favoriser la promotion de la culture et des valeurs intrinsèques malgaches tout en interdisant tout ce qui peut nuire à l’épanouissement du public. Ainsi, le directeur général de la Culture, Francis Razafiarison et le responsable par intérim de la Communi­cation Fetra Rakotondrasoava ont tous les deux tenu à faire un rappel à l’ordre ce t te semaine. Ils ont ainsi lancé un appel à responsabilité auprès des artistes sur l’importance de l’art et de ses vertus pédagogiques, mais surtout sur le fait de ne pas véhiculer des contenus explicites. Le directeur général de la culture de rappeler que des normes à suivre s’imposent et sont en vigueur en ce qui concernent la création, mais aussi la diffusion d’œuvres musicales au pays.

Le MCC se place ainsi comme le rempart entre ces œuvres dites « explicites » et le public, il est ainsi pleinement dans son droit d’intervenir à l’égard des artistes qui ne respectent pas ces normes. Il n’est cependant pas question de réprimander durement ceux qui les entravent, mais surtout de les interdire de diffusion sur toutes les plateformes publiques. « Que la liberté d’expression ou la liberté de créer librement à travers l’art ne nous incite pas à franchir les limites de la bienséance » souligne Francis Razafiarison, lui qui fut également un humoriste émérite, dont les blagues salées sans limite ont enchanté plus d’un. Le ministère rappelle que la richesse de notre culture musicale n’a rien à envier à celle d’autrui.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi