Accueil » Régions » Apatridie Mahajanga – Les journalistes impliqués dans la lutte contre l’apatridie
Régions

Apatridie Mahajanga – Les journalistes impliqués dans la lutte contre l’apatridie

La formation des journalistes et des animateurs des stations de radio et des maisons de communication sur l’Apatridie, organisée par Focus Development Association (FDA) en collaboration avec le ministère de l’Intérieur et de la Décentrali­sation (MID) avec l’appui du Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR), s’était déroulée les 28 et 29 septembre dernier à Mahajanga, à la salle de conférence de l’hôtel Coco Lodge à Mahajanga be.

Est considérée comme apatride, toute personne qu’aucun Etat ne considère comme son ressortissant. Madagascar n’en est pas épargnée. Il y a des apatrides qui sont victimes de la loi et victimes de discrimination.

A Madagascar, actuellement, 78% des enfants de moins de 5 ans sont enregistrés et 15% d’entre eux ne possèdent pas d’acte de naissance. Cette situation s’explique en partie par la méconnaissance des droits, des obligations et des procédures liées à ce sujet. Mais aussi à des dysfonctionnements et à un manque de coordination entre les administrations qui œuvrent dans la gestion de l’enregistrement à l’état civil. Cela s’accentue dans les zones reculées.

Une présentation de l’apatridie et de la situation des apatrides à Madagascar, ainsi que du rôle des médias et de la communication a été apportée par les responsables de FDA. La peur et la honte posent un problème et le recensement de ces apatrides est difficile étant donné que ces derniers se cachent.

Le certificat de nationalité délivré par le Tribunal de Première Instance est la seule attestation permettant d’obtenir la nationalité Depuis 2014, une action a été déjà entamée pour réduire cette situation d’apatridie à Madagascar grâce à la loi 09- 2016-038, qui autorise que la nationalité de la mère est héritée par son enfant à sa naissance.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi