Social

Enseignement supérieur – Le SECES prolonge le préavis de grève

«Reculer pour mieux sauter». Le syndicat des enseignants chercheurs et chercheurs enseignants (Seces) section Antananarivo prolonge son préavis de grève. Le préavis de grève de 72 heures étant expiré le 7 octobre, ses membres ont décidé de donner encore deux semaines, « jours ouvrables », à l’Etat pour trouver des solutions à leurs revendications. « Pour l’intérêt supérieur des étudiants, nous avons décidé d’accorder une dernière chance à l’Etat pour régler les problèmes. Si au –delà de ce délai, aucune solution n’est apportée, nous entamerons tout de suite une grève », indique le professeur Sammy Grégoire Ravelomanana, président du Seces, section Antananarivo. C’était à l’université d’Antananarivo, hier, lors de l’Assemblée générale du Seces, section Antananarivo.

Une rencontre avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et le Seces aurait permis un « petit » avancement des revendications des enseignants. Mais les enseignants ne s’arrêteraient qu’une fois toutes leurs requêtes satisfaites, à savoir l’accord de la dérogation spéciale pour le maintien en activité des enseignants retraités, le paiement de leurs indemnités, et surtout, l’autonomisation de l’université. Ils attendent impatiemment le projet de loi sur le statut des enseignants chercheurs.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter