Régions

Apiculture Boeny – Lancement de la ruche moderne bao bao

Depuis quelques années, les apiculteurs de Boeny se lancent dans la modernisation de leurs activités. Ce, afin d’améliorer la quantité et la qualité de la production de miel.

Les apiculteurs de Mariarano et d’Antrema à Katsepy ont bénéficié d’une formation de confection de rogo (ruche) Bao bao au mois de Septembre. « Nous sommes très intéressés et n’avons aucune difficulté pour la nouvelle matière. Il faut deux jours et demi pour fabriquer une ruche en Bao bao qui respecte les règles de l’art et l’environnement naturel », a expliqué un apiculteur. Beaucoup d’apiculteurs du Boeny utilisent encore des ruches traditionnelles comme les troncs d’arbre ou des termitières vidés car ils n’ont pas les moyens de s’offrir ou de confectionner des ruches modernes en planches de bois.

Pour la ruche en « Bao bao », il suffit de couper trois rachis d’un raphia muri, de les découper, et d’assembler les lamelles avec les clous fabriqués avec le « Bao bao » même. Tout cela dans le respect des normes des ruches modernes. Une ruche moderne en « Bao bao » a une durée de vie moyenne de cinq ans, elle protège de l’eau de pluies.

La confection des ruches modernes s’effectue avec des rachis de raphia ou « Bao bao ». Le raphia est une espèce floristique éparpillée dans les zones essentiellement marécageuses périodiquement asséchées et inondées de la région. Ce qui constitue une réserve de matières premières assurée et gratuite pour les apiculteurs.

Dans le cadre de la professionnalisation du métier face à la demande du marché national et même international, l’arrêté régional du 16 Octobre 2014 a mis en place la Plateforme Miel de Boeny, présidée par le Chef de Région. Elle consiste à encadrer les apiculteurs du Boeny.

Le Programme d’appui à la gestion environnementale (PAGE-Giz) de Boeny soutient techniquement et financièrement la Plateforme. L’appui a débuté en 2016 par différentes formations techniques suivies d’une dotation matérielle en apiculture adéquate, y compris des ruches modernes. La Plateforme Miel de Boeny travaille avec le formateur Herimanana, originaire d’Andranofasika qui se charge de la formation des apiculteurs de pôle en pôle.

Ils sont répartis dans quatre groupes de pôles différents à savoir à Mariarano et Boanamary, Katsepy, Marosakoa et Andranofasika ainsi qu’à Ankazomborona.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter