Accueil » Faits divers » « Affaire Ankazobe » – Aucune trace d’Iarisy et de sa bande
Faits divers

« Affaire Ankazobe » – Aucune trace d’Iarisy et de sa bande

Presque un mois et demi se sont déjà écoulés depuis l’incendie criminel survenu à Ambohitriniandriana, commune d’Ambolotarakely Ankazobe. Les vrais auteurs principaux et leur chef Elysée Randrianarisoa ou Iarisy hument toujours l’air libre. Une dizaine de leurs entourages ont été abattus au cours d’un chapelet d’accrochages avec les gendarmes et les militaires. Au moins, cinquante-sept autres ont été capturés vivants.

Le caïd, ses deux frères Emile Randrianarisoa ou Leba et Donné Randrianarisoa, Norbert Randriamananjara ou Dofa, Fidel Ralakomanana, Harimanana Raveloarisoa ou Ndrina et Lemizana demeurent à ce jour insaisissables. Les poursuivants semblent avoir complètement perdu leurs traces.

« Des éléments sont toujours présents sur le terrain pour mener la recherche. Pour le moment, Iarisy et ses acolytes restent introuvables », souligne un gendarme à Ankazobe.

Le crime coûta la vie à trente-trois personnes. Il a tiré sa source d’un litige foncier, selon l’enquête réalisée sur place par la commission nationale indépendante des droits de l’homme.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter