Culture

« Hira gasy makotrokotroka » : Rakotosolofo et Ramadisaona se taillent le bout de gras

Un moment de convivialité chaleureux le temps d’un après-midi dominical, le « Hira gasy makotrokotroka » initié par l’Office régionale du tourisme d’Analamanga et Haigasy, continue d’émerveiller le public de la capitale. Toujours aussi festif et enjoué, il a mis à l’épreuve le talent de deux troupes d’exception hier, à la Bibliothèque Nationale à Anosy. Rakotosolofo Betsinjaka de Fenoarivo d’un côté et Ramadisaona d’Anosimanjaka de l’autre se sont confrontés pour un duel fraternel, taquin et un brin pédagogue, pour le plus grand plaisir du public.

À l’ancienne comme on dit, les deux troupes se sont relayées pour conquérir le cœur de leur auditoire du jour. Force est de constater, que le « Hira gasy », cet art oratoire traditionnel malgache fédère toujours autant toutes les générations puisque l’assistance était composée d’un public de tous âges. Chacun à leur manière, les deux troupes évoquent dans les règles de l’art les méandres de notre société actuelle, en chanson et en danse, le tout rythmé de leurs instruments. Libre au public de choisir le vainqueur du duel par la suite. « Nous voici présents ici en ce jour, pour vous enchanter tels des troubadours. Enchainant nos musiques et chantant nos refrains, on espère vous séduire comme Adrien Melvin », scande Rakotosolofo Betsinjaka pour amadouer le public. Ramadisaona a aussi du répondant, « Qu’on se le dise, on est là ! Se sentant déjà victorieux comme les Barea. Voyez comme on a fière allure, alors profitez du spectacle, car pour vous, on assure ».

Au final, il est difficile comme d’habitude de départager les deux groupes, mais selon l’applaudimètre du jour, Rakotosolofo Betsinjaka ravit une bonne partie de l’auditoire par ses tirades. Face à lui , Ramadisaona d’Anosimanjaka qui n’en démord pas et a quand même retenu l’attention du public. Rendez-vous dimanche prochain au jardin d’Ambohijatovo pour un nouveau duel encore plus prometteur.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter