A la une Politique

Devant le Pape – Rajoelina renouvelle ses engagements

Profession de foi. Andry Rajoelina, président de la République, a fait dans le lyrisme, à Iavoloha, samedi, en réitérant ses engagements solennels.

Devant vous, Saint-Père, avec humilité et déférence, je renouvelle ce serment, a lancé le chef de l’État. Il a soutenu, « votre Sainteté, devant vous et cette assemblée, en ce lieu en ce jour, je confirme ma volonté et mon engagement pour redresser et reconstruire Madagascar. Je veillerai sur les malgaches. Je serais à l’écoute et aux côtés de mes concitoyens, je serais attentif aux plus faibles et aux plus démunis. Je cultiverai la justice et l’équité, l’amour et l’espoir ».

Toujours à l’adresse du souverain pontife, le président de la République a ajouté, « je ressens et j’ai vu la souffrance de mes concitoyens, je les ai entendus et je les ai écoutés. Cela m’a fendu le cœur. Cela a secoué mon âme. Et je leur ai promis que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour qu’ils croient à nouveau au destin de Madagascar, qu’ils soient fiers de leur terre et de ce qu’ils sont. Je vais tout faire pour offrir un meilleur avenir aux malgaches, qui depuis tant d’années ont soufferts de la pauvreté, de l’injustice, de la partialité et de l’abandon. Tel sera ma tâche, telle est ma mission ».

Vrai patriote

Dans des mots rappelant ses engagements de campagne, le locataire d’Iavoloha a affirmé, « je m’attèlerai, chaque jour, à reconstruire Madagascar et à rendre leur dignité aux malgaches.

Je leur montrerai que les blessures peuvent être pansées et guéries, je leur montrerai que la haine nous divise et que l’unité nationale est possible, que l’amour est plus fort que tout, qu’avec la foi, la vraie, tout devient possible et c’est ensemble, tous les malgaches unis, que nous serons vainqueur ». Outre la population donc, le président a pris le Pape comme témoin de ses engagements. Le pape François l’a félicité et remercie pour son discours de « vrai patriote » avant de lui donner sa bénédiction.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Sans langue de bois et sans à priori idéologique le moment est venu d’exiger un droit d’inventaire à cette visite papale . L’accueil et l’organisation ont été réglé comme du papier à musique . Aucune fausse note et le régime peut s’enorgueillir à satiété . La ferveur populaire rencontre notre profonde émotion.Un grain de sable toutefois avec ce paradoxe d’une arrivée présidentielle en limousine et le souverain pontife qui a eu la hauteur d’esprit d’être dans une karenjy comme si on a oublié que le chef du vatican n’a jamais prôné l’humilité dans cette pauvreté criante . Jacques CHIRAC a dit au moment de sa visite d’ « une civilisation , une culture et une histoire  » et le pape François a effectivement venu voir un pays « réel » .
    Par contre nous avons de profondes divergences d’approche avec le vatican sur les problèmes sociétaux du 21e siècle à savoir les préservatifs contre le Sida , le mariage des prêtres , le droit à l’avortement , le mariage pour tous , la procréation médicalement assistée et la frilosité contre l’ampleur de la pédophilie au sein de l’église .
    Enfin pour Madagascar bien qu’inscrite dans la constitution la laïcité reste balbutiante . Il suffit de voir l’absence totale de transparence dans les apports financiers de l’état à cette visite ce qui constitue une entorse à la bonne gouvernance que vous ne verrez jamais dans un pays grand pionnier de la laïcité comme La France .