Culture

Cercle Germano-Malgache – « Magnaboely » de Tony Za charme par son humilité

L’occasion de profiter d’un voyage musical inédit à travers les mélodies du terroir malgache, on s’est retrouvé au Cercle GermanoMalgache (CGM) Analakely, samedi après-midi. Un instant privilégié, qui aura pleinement surpris les mélomanes présents. À l’affiche en ces lieux, un musicien à la fois érudit et d’une grande modestie se découvre à nous. Tony Za, artiste talentueux originaire du Vagaindrano convie le public à s’imprégner de son univers artistique. Au début de ce mois-ci, il entame le programme culturel de cette illustre institution culturelle d u centre-ville, là où à travers une exposition atypique, il livre l’étendue de son talent. Musicien talentueux, qui voue un amour particulier pour les sonorités traditionnelles, il se plait aussi à créer lui-même ses instruments, en l’occurrence une diversité de « Kabôsy » représentatifs des valeurs de sa région natale. L’exposition s’étant clôturé ce samedi, Tony Za tenait à gâter le public et les curieux qui se sont joints à lui. Pour ce faire, le musicien et chanteur a proposé un concert tout à son image. Intitulé « Magnaboely » qui veut dire « Partager » dans son dialecte local, c’est un rendez-vous harmonieux aux rythmes du kabôsy qui fut à la fois chaleureux, jovial et généreux qui conquiert les mélomanes présents.

Tony Za arpente la scène musicale depuis bien des années, mais c’est toujours avec une grande humilité que l’homme se redécouvre en scène. Avec son «Potsikirondra » qui jongle entre le « Batrelaky » et le « Malesa », il ne cesse d’ éblouir à sa manière. Il est plus porté par le plaisir de partager sa musique que de se laisser engloutir par le système.