Actualités Culture

Peinture – « Inspiration vers l’infini » à l'Hôtel Le Louvre

Les cinq artistes peintres qui exposent à l’hôtel Le Louvre à Antaninarenina, présentent un point commun. Ils se singularisent par leur technique innovatrice.

Ils ont chacun leur « marque de fabrique» pour produire leurs œuvres. Leur imagination semble ne pas avoir de limites. Jina utilise la toile de jute et la latérite dans ses tableaux, Dina peint sur de vieux papiers journaux, Petit Maître joue magnifiquement sur les couleurs avec de la peinture à l’huile, Toky reproduit des portraits ethniques malgaches et R. Dolph utilise les écorces de bananier pour ses tableaux. Leurs recherches personnelles les ont conduits à réaliser des œuvres exceptionnelles qu’ils exposent sous le thème « Inspiration vers l’infini » à l’hôtel Le Louvre à Antaninarenina, du 1er jusqu’au 30 septembre, et dont le vernissage s’est tenu ce vendredi.
Une bonne centaine de tableaux représentant leur style respectif démontrent la profondeur de leur inspiration et l’audace d’innover sur une autre méthode qui font toute leur originalité.
« Rechercher une manière pour se démarquer des autres artistes peintres, en utilisant d’autres techniques ou d’autres matières pour exprimer notre ressenti à travers la peinture, constitue notre critère de base pour cette exposition », a fait savoir Tiana Jhenny Randriamiharison, plus connu sous sa griffe Jina.

Transmettre nos valeurs
« Les artistes malgaches ont une source inépuisable d’inspiration par la beauté et la richesse culturelle que possède notre île. La nature nous offre de belles matières à utiliser. Il ne reste plus qu’à nous de tester un nouveau procédé. C’est la signification d’une inspiration vers l’infini pour nous en tant qu’artisans», selon Rodolphe Ranaivoarimanana ou R. Dolph, le premier à avoir utilisé l’écorce de bananier comme support pour ses peintures.
« Montrer fièrement le fruit de notre travail en favorisant les échanges avec les autres artistes et attirer l’attention des Malgaches en général et les jeunes en particulier sur l’art de la peinture, sont nos principaux objectifs. Beaucoup d’entre nous sont autodidactes. On nous a donné, et c’est à notre tour d’offrir pour transmettre nos valeurs », a souligné Dina Rabearivelo.

Ricky Ramanan