Accueil » A la une » Beforona Moramanga – Dix femmes pèlerins périssent dans un accident
A la une Faits divers

Beforona Moramanga – Dix femmes pèlerins périssent dans un accident

Le  taxi-brousse  a  terminé  sa  course  dans  un  ravin.

Une fillette et un garçonnet sont les seuls indemnes d’une sortie de route qui a fait dix morts et quinze blessés, hier sur la RN2, à Marovoalavo Beforona.

C’est un miracle. Parmi les pèlerins à bord d’un Mercedes Sprinter, une petite fille de 3 ans et un jeune garçon de 7 ans n’ont pas subi le moindre dommage corporel lors d’une terrible sortie de route du fourgon, hier vers 9h30.

L’accident s’est produit sur la route nationale (RN2), à 46 km de Moramanga, en plein tournant situé à Marovoalavo Beforona. Sept passagères sont décédées sur le coup, dont une fille de 9 ans, sa mère et deux enseignantes retraitées. Quatorze blessés, dont le conducteur, ont été évacués à Moramanga. Ils souffrent de polytraumatismes. Peu de temps après leur arrivée au service des urgences, deux ont succombé. Une autre personne était mourante.

Les trois dernières occupantes du bus ont été soignées au centre hospitalier de base de Beforona. Quant aux deux miraculés, la fille a perdu sa grand-mère et le garçon, sa mère, selon le maire de la commune de Beforona, Edmond Razafimaniry.

Le véhicule est un taxibrousse d’une coopérative de zone nationale. Il a été loué par des femmes pèlerins de l’église luthérienne de Toamasina pour un voyage de dévotion à Fianarantsoa. C’est à leur retour que le pire s’est passé.

Morte coincée

D’après le constat de la gendarmerie nationale, la défaillance des freins et l’excès de vitesse étaient à l’origine du drame. Suite à une embardée, le Mercedes sprinter s’est déporté vers sa droite. Il a quitté la route pour faire plusieurs tonneaux sur une pente d’environ quinze mètres. Il s’est finalement couché sur le flanc gauche.

Les dégâts matériels étaient énormes.

«Toutes les victimes ont presque été transportées vers l’hôpital quand nous sommes arrivés sur les lieux. Il restait une femme, morte coincée sous le véhicule. Elle a été désincarcérée et acheminée vers le village», témoigne la gendarmerie qui attendait pour recevoir les identités de tous les blessés.

Les corps des défuntes ont déjà quitté Beforona pour Toamasina.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter