Culture

Exposition – «Biscornu impulsif» se découvre avec ses états d’âme

L’inspiration et la créativité d’un artiste atypique sont à découvrir à l’exposition intitulée « Biscornu impulsif ». Elle promet de nous subjuguer à l’université d’Antananarivo.

SI vous sentez l’envie de vous évader pleinement d’une manière artistique, une exposition unique en son genre vous promet, sans aucun doute, du pur dépaysement. Laissant la part belle à la découverte, aux interprétations et à la compréhension de l’univers de l’artiste plasticien Ony Hanjaka, de son vrai nom Njaka Hanitriniony Randrianarisoa, l’exposition « Biscornu impulsif » s’ouvre à nous à partir de demain après-midi, jusqu’à la fin de ce mois, au

Centre de ressources des arts actuels de Madagascar (Craam) à l’université d’Antananarivo.
Conviant le public à s’imprégner pleinement de son univers artistique, cette manifestation culturelle promet de susciter de l’émerveillement et divers questionnements. Si l’on se réfère à son intitulé, « Biscornu impulsif » devrait se dévoiler en jouant avec les formes, de façon irrégulière ou un peu tordue, en illustrant une certaine singularité et de l’audace de la part d’Ony Hajanka. Ceci-dit, il se plairait aussi à jouer sur l’aspect abstrait de ses œuvres qui brilleront par leur « contemporanéité ».

Intrigante et envoûtante
Sur trois semaines, l’exposition nous dévoilera l’état d’âme même de l’artiste, sa personnalité ainsi que ses inspirations. À travers une série de toiles et des breloques murales, il exposera l’étendue même de sa maîtrise de l’art plastique en soi. Si son nom peut sembler étranger pour les profanes du genre, Ony Hanjaka, ayant forgé ses expériences en côtoyant les sommités de l’art plastique national, égaye la scène artistique de son talent depuis une bonne quinzaine d’années, tout en imposant sa patte dans le milieu. Avec « Biscornu impulsif », il nous revient plus engagé que jamais pour son art, lui qui s’affirme depuis ses débuts comme un artiste inédit, introverti, mais généreux à la fois. Il communique principalement par le biais de ses œuvres.

Autodidacte, il promet de nous éblouir le temps de cette exposition qui nous fera voyager, et à la fois, nous questionner sur l’essence même d’une œuvre d’art plastique. D’une finesse et d’une originalité propre à Ony Hajanka, l’exposition pourrait, sans doute, titiller la vocation d’une nouvelle génération d’artistes plasticiens ou ceux passionnés d’art qui iront à sa rencontre. Il se présentera à nous dans son intégralité, ce 14 août à
15 heures, en évoquant son long parcours de quinze ans, au public estudiantin du Craam d’Ankatso.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter