Accueil » A la une » Santé – Le poliovirus réapparaît à Madagascar
A la une Social

Santé – Le poliovirus réapparaît à Madagascar

Le vaccin contre la poliomyélite est disponible dans les centres de santé de base.

La dix-huitième campagne de vaccination contre la poliomyélite se tient dans cent dix-neuf districts. Le risque de propagation de la poliomyélite augmente à Madagascar.

La poliomyélite à poliovirus circulant d’origine vaccinale (cVDPV) circule et se propage à Madagascar. «Le cVDPV a été détecté dans des eaux usées dans les canaux des régions d’Analamanga, de Boeny, d’Anosy, selon les résultats des surveillances environnementales. Des surveillances effectuées auprès des centres de santé ont, par ailleurs, révélé l’existence de cas humains», indique le Dr Rivomalala Rakotonavalona, directeur du Programme élargi de vaccination auprès du ministère de la Santé publique, hier.

Une campagne de vaccination contre la poliomyélite est menée dans cent dix-neuf districts, depuis jeudi, jusqu’à ce jour. Le but est de vacciner plus de cinq millions d’enfants de moins de cinq ans, contre cette maladie. «Scientifiquement parlant, au fur et à mesure que l’enfant grandisse, la surface qui permet de contacter le virus de poliomyélite dans son tube digestif augmente. Le but de cette campagne est, donc, de couper la chaine de transmission du virus et de renforcer l’immunité des enfants», souligne ce responsable.

Madagascar a reculé dans la lutte contre cette maladie handicapante. Madagascar avait été déclaré «pays libre de polio», en juin 2018, après les épidémies vécues en 2014- 2015. Pourtant, les autorités sanitaires à Madagascar ont notifié le 28 avril 2021 à la Global Polio Eradication Initiative, trois cas de poliomyélite à poliovirus circulant d’origine vaccinale de type 1 (cVDPV1), dont deux dans le Sud-est en 2020 et un dans le Sud-ouest en 2021, selon Vidal. Une source auprès du ministère de la Santé publique a indiqué que plusieurs cas de poliomyélite ont été détectés, dernièrement. D’où la nécessité de cette campagne.

La baisse de la couverture vaccinale, pendant l’épidémie de coronavirus, a favorisé la réapparition de cette maladie. Le ministère de la Santé publique lance comme défi de vacciner 95% des cibles, en cette campagne, pour immuniser le maximum d’enfants contre la poliomyélite. Une autre campagne de vaccination contre la poliomyélite est prévue se tenir dans un mois.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter