Accueil » Actualités » Obsèques – Le député de Morombe inhumé à Anjanahary
Actualités

Obsèques – Le député de Morombe inhumé à Anjanahary

La  cause  du  décès  du  député  Lucien  Rakotomalala demeure  un  mystère.

La famille du député de Morombe, feu Lucien Rakoto­malala, a remué ciel et terre pour pouvoir ramener la dépouille mortelle de son proche, à son village natal à Befandriana-Sud dans la région Atsimo Andrefana. Mais rien n’y fut. « Nous avons essayé d’appeler tout le monde pour obtenir une autorisation d’inhumer à Befandriana-Sud. Nous avons même demandé la possibilité d’un hélicoptère. Mais nous avons été avisés dans la matinée (ndlr :hier matin) que l’inhumation se fera à Anjanahary dans la journée (ndlr : hier). Et tout a été organisé illico presto » raconte un proche de la famille.

« Du personnel est arrivé à bord d’un 4×4 avec la mention Lutte contre la Covid-19 et est venu nous rejoindre à la morgue de l’hôpital HOMI. Ils ont enfilé des tenues EPI à ma connaissance, car ils sont enveloppés de la tête aux pieds. La dépouille a été ensevelie par le tissu mortuaire que nous avons emmené et par un sac mortuaire que eux ils ont transporté» ajoute encore l’interlocuteur. La veuve du parlementaire et leurs deux enfants ont tout juste été assistés par un proche et un assistant parlementaire. Par ailleurs, la famille consternée par la mort subite de leur père, de leur mari, dit être encore plus que consternée par les événements.

Changement

Le personnel de l’hôpital aurait expliqué à la famille que le député avait été emporté suite à des problèmes pulmonaires. « Nous nous demandons alors pourquoi l’inhumation a été organisée en si peu de temps? » se dit la famille. De plus, un des proches ayant assisté depuis le décès du député mardi soir, jusqu’à son enterrement hier fait savoir que le rapport de décès qu’il a obtenu pour être transmis au Bureau municipal d’hygiène (BMH) fait mention d’un « décès Covid-19 ». « J’ai vu de mes propres yeux » témoigne notre source.

La famille requiert ainsi une transparence totale dans les informations liées au décès du député. « Le CCO national n’a pas révélé de décès aujourd’hui (ndlr : hier) alors que le rapport entre nos mains fait état d’un décès lié au coronavirus » ajoute encore ce proche de la famille. Le député feu Lucien Rakotomalala aurait encore fait des courses jeudi dernier et aurait dit dans la soirée qu’il « ne supportait pas le froid de la capitale et ressent de la fébrilité due au changement de climat ».

Vendredi dernier, ses proches lui auraient conseillé d’inhaler du Ravintsara pour soulager son état fébrile. Il a finalement été transporté à l’hôpital militaire de Soavinan­driana dimanche dans la journée et a succombé mardi soir. La population de Morombe attend aussi impatiemment des informations sur le décès d’alors fervent défenseur de la lutte contre les vols de bovidés dans cette partie nord de la région Atsimo Andrefana.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi