Accueil » A la une » Nicolas Dipuis – « Zotsara va mieux »
A la une Sport

Nicolas Dipuis – « Zotsara va mieux »

Dupuis  rencontre  un-à-un  ses  éléments  en  France.

Le sélectionneur des Barea poursuit sa tournée en France. Il a rencontré plusieurs autres joueurs dernièrement, dont Zotsara qui est désormais rétabli à 100%.

IL était l’un des grands absents de la Coupe d’Afrique des Nations 2019. Zotsara Randriam­bo­lolona avait manqué le rendez-vous égyptien en raison d’un pépin physique, alors qu’il avait grandement contribué à la qualification de la sélection malgache pour la phase finale.

Aujourd’hui, il est entièrement rétabli. Il a rencontré Nicolas Dupuis, hier, en France. Le milieu de terrain du FC Fleury 91 est désormais opérationnel à 100%, d’après le sélectionneur des Barea : « La blessure de Zotsara n’est plus qu’un mauvais souvenir ».

Parmi les joueurs que Dupuis a rencontrés, figurent également William Gros et Mario Bakary. Deux au­tres internationaux malgaches qui évoluent aussi à Fleury. « Content de discuter avec Zotsara, William et Mario. Tous affirment être en forme. Ils sont déjà affûtés », a ajouté le technicien français à leur propos.

De bonne augure en vue de la reprise des matches dans l’Hexagone. De bonne augure aussi en vue des prochaines échéances en éliminatoires de la CAN même si le nouveau calendrier n’a pas encore été défini. L’agenda de Nicolas Dupuis comprend un autre rendez-vous important ce jeudi.

Travail physique

Il prévoit, en effet, de retrouver le préparateur physique et le kinésithérapeute de l’équipe nationale malga­che. « On a une réunion de travail avec notre préparateur, Flo, et Olivier, l’un de nos kinés. L’objectif est de se pencher sur l’amélioration du travail physique lors des rassemblements des Barea », a-t-il expliqué à ce sujet.

Quand les joutes internationales redémarreront, les rencontres de qualifications pour la CAN et le Mondial s’enchaîneront au cours d’une période certainement restreinte. Idem pour les regroupements. Le rythme s’annonce plus soutenu, si l’on ajoute les matches de championnat.

Ça pèsera certainement sur les organismes. De ce fait, les joueurs auront besoin d’un programme physique mieux adapté, afin de tenir la distance.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi