Accueil » Faits divers » Attaque armée à carion – Trois suspects arrêtés dans le meurtre d’une commerçante
Faits divers

Attaque armée à carion – Trois suspects arrêtés dans le meurtre d’une commerçante

La violente attaque armée a chamboulé l’atmosphère paisible qui s’est installée à Carion.

Battue a avec violence lors d’une attaque armée, une commerçante a trouvé une mort tragique. Sur les huit assaillants, trois ont été appréhendés par la gendarmerie.

Du grain à moudre. Suivie à la trace par les forces de gendarmerie après une attaque à main armée meurtrière perpétrée à Ambohimifangitra Carion fin juin, une bande organisée a été partiellement mise hors d’état de nuire. Une investigation conduite par les limiers du poste avancé de la gendarmerie nationale de Carion a permis de procéder à l’arrestation de trois membres de cette association de malfaiteurs. Ces derniers ont été traduits hier devant le parquet près le tribunal de première instance d’ Antananarivo. Toujours en cavale, cinq de leurs comparses sont en revanche activement recherchés. Ces derniers sont en possessions de pistolets automatiques ainsi que des armes blanches d’après les informations communiquées.

L’acte a été perpétré dans la nuit du 27 au 28 juin. Aux alentours de 21h30, le gang armé, constitué de huit membres, a débarqué dans le village d’Ambohimifangitra-Ouest.

Prêts à en découdre, les assaillants se sont déchaînés sur un individu. Tout en le rouant de coups, les malfaiteurs l’ont sommé de les conduire jusqu’au domicile de la commerçante prise pour cible. En arrivant au foyer de cette dernière, les bandits l’ont passée à tabac à son tour jusqu’à ce qu’elle leur remette toute la liquidité disponible. Grièvement blessée, cette mère de famille de quarante-deux ans n’a pas survécu.

Sous la torture, cette mère de famille a remis aux brigands un peu plus d’un million d’ariary en numéraires d’après les préjudices déclarés à la gendarmerie. Après avoir sévi, ils ont aussitôt pris la poudre d’escampette en emportant leur butin.

Reconnaissance

Après constat, les gendarmes du poste avancé de Carion ont ouvert une enquête. « En rassemblant tous les éléments du puzzle, nous avons mis la main sur une piste sérieuse. D’autres indices recueillis auprès d’informateurs divers nous ont été de surcroît d’une importance capitale. En remontant les traces des fuyards, nous avons découvert que trois d’entre eux se terraient à Namontana et Anosibe »,  lance le chef du poste avancé de la gendarmerie nationale de Carion. Cueillis dans leurs tanières, les trois hommes n’ont trouvé aucune issue. Dans un interrogatoire serré, ils ont reconnu avoir commis l’attaque à main armée soldée par la mort d’une personne. Les gendarmes ont au passage porté au grand jour leur mode opératoire.

En leur tirant les vers du nez, les enquêteurs ont découvert que des membres de la bande étaient déjà venus à moto sur place pour faire une reconnaissance avant qu’ils ne passent à l’action avec leurs comparses.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi