Océan indien

Saint-Denis – Le chaudron du fan zone malgache

Ils étaient environ trois cents fans à l’ASPTT de Saint-Denis.

La Bareamania est également présente à La Réunion. Ils étaient près de trois cents Malgaches à suivre le match Madagascar-RD Congo dans le local de l’ASPTT Chaudron.

L’espace d’une soirée, l’ASPTT du Chaudron s’est transformée en «fan zone»qui n’avait rien à envier aux spots les plus chauds d’Antananarive. Les vuvuzelas vert blanc rouge et les drapeaux étaient de sortie. Pour ce quatrième rendez-vous depuis le coup d’envoi de la CAN, Patrick Eperonnier et ses amis de l’association Malgaches Fières ont mis du coeur à l’ouvrage pour cette fête réussie avant même le coup d’envoi.
Dans la sono pour s’échauffer : le morceau «Alefa Barea» (allez les Zébus) décliné dans toutes les versions possibles et quelques notes de «salegy» qui ont pres­que fait renaître le regretté Zaza Club de Tuléar (pour les connaisseurs !). La diaspora installée dans l’île n’est pas venue simplement de Saint-Denis, mais d’un peu partout, de la Possession à Saint-André.
Dimanche, ils étaient près de trois cent, soit autant que contre le Nigéria, une semaine plus tôt. Il ne fallait donc pas traîner pour espérer avoir une place assise. Qu’importe, un match historique se vit aussi bien, sinon mieux, debout ou accroupi contre le mur de la salle devenue très vite trop petite. Les retardataires ne pouvaient qu’espérer apercevoir un bout d’écran derrière la grille des fenêtres. Un match où l’assistance sera passée par toutes les émotions, avec chaque but des Barea célébré pendant des minutes interminables.

Stress
Les derniers instants du temps réglementaire, après l’avantage donné par Faneva, ressemblaient à un défilé sur le Barachois un soir de 26 juin, jour de la fête de l’indépendance. Une ambiance douchée par l’égalisation à la 90e des Congolais qui comptaient un supporter dans l’assemblée. Les trente dernières minutes n’ont été que stress, suivi du dénouement que l’on sait. Et les cris des supporters des Barea résonnent encore.

© JIR

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter