Faits divers

Ambalavao – Vol de matériel d’église

Le cambriolage a été fait en plein centre ville d’Ambalavao.

Un matériel de sonorisation appartenant à deux églises néo-réformées ont été dérobées dans la nuit du 25 juin, à Ambalavao. Les auteurs sont placés à l’ombre.

Fin de parcours pour deux cambrioleurs. Traduits devant le Parquet près du tribunal de la première instance de Fianarantsoa, pour le vol de matériel appartenant à deux églises néo-réformées dont l’église Shine, deux individus ont été placés en détention préventive au terme de leurs auditions.
Le vol a été perpétré à Ambalavao la veille de la célébration de la fête de l’indépendance, dans la nuit du 25 au 26 juin. Alors que les foyers commençaient à fêter le 59e anniversaire de l’émancipation nationale, les deux individus jetés en prison ont sauté sur l’occasion pour sévir.
De source auprès du commissariat de sécurité publique à Ambalavao, en charge des enquêtes préliminaires, les voleurs se sont attaqués à un entrepôt où sont gardés tout le matériel des églises qui en ont fait les frais. Les malfaiteurs ont tout emmené. D’après les préjudices déclarés, ils ont fait main basse sur des chaises et sur tous les appareils de sonorisation à l’instar des amplificateurs de puissance, des enceintes de haut-parleur et même des micros.
«Des traces d’effraction ont été relevées. La nuit du cambriolage, les voleurs ont, néanmoins, réussi à s’évanouir dans la nature sans laisser de traces », indique le chef du commissariat de police d’Ambalavao.

Perquisitions
L’entrepôt dévalisé appartient à la commune urbaine d’Ambalavao. Les deux églises victimes de cambriolage l’utilisent pour garder les équipements après les cultes. « Les victimes ont porté plainte lorsque le vol a été découvert. D’emblée, nous avons ouvert une enquête », ajoute le chef du commissariat de police du district d’Ambalavao.
La police a procédé à des enquêtes de voisinage pour remonter jusqu’aux auteurs du vol. Pendant quelques jours, les investigations ont patiné jusqu’à ce qu’elle soit mise au parfum de l’existence d’appareils de sonorisation suspects.
Une partie des butins était déjà entre les mains de receleurs lorsque la police en a retrouvé les traces. L’interrogatoire mené à l’occasion de cette affaire a permis à l’arrestation des deux auteurs. Des perquisitions effectuées aux domiciles des malfaiteurs ont également permis de découvrir des baffles de puissance et autres objets compromettants. Au final, il s’est avéré que le matériel dérobé est resté à Ambalavao. Les équipements récupérés seront restitués aux églises victimes de vol.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter