Accueil » Opinions » Je dénonce l’égoïsme tananarivien
Courrier des lecteurs Opinions

Je dénonce l’égoïsme tananarivien

Moi, Toavina, Conseiller municipal de la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) parmi 55, refuse d‘être complice de ce système.

Il est scandaleux, honteux, de savoir sans rien dire que la CUA a bénéficié de 10 milliards Ar de Fonds de Développement Local (FDL) en 2020 et encore du même montant en 2021. On sait que d’autres n’en bénéficient pas ou à peine ! Le fait d’avoir un parti (Humaniste et Écologiste) qui a des élus à Toliara 2 depuis 2015 rend sensible à l’inégalité et l’injustice.

Nous, la CUA avons déjà un patrimoine de plusieurs millions de $. Nous avons osé en vendre plus d’un immeuble en 2020 (Maire et Conseil municipal). Le patrimoine est en délabrement selon le Maire et quelques directeurs. Nous avons un budget annuel entre 70 et 100 milliards Ar. Et non seulement, nous sommes incapables de les entretenir, mais nous créons d’autres infrastructures sur l’argent de tous les contribuables allant d’Antsiranana, Ivato, Sakaraha, etc. (le FDL).

Il est indécent d’entendre parmi les Conseillers municipaux des discours du genre « C’est la première fois depuis x années que l’on crée des infrastructures à la CUA » alors que l’argent ne vient pas des ressources propres de la CUA mais de tous les contribuables du pays! Ce n’est pas du tout le mérite du Maire! Et voir le Maire pavoiser est choquant alors qu’il utilise l’argent de tous les Malgaches dont ceux en situation de Kere (famine). Mais en plus, il demande encore 50 millions Ar au Conseil pour des « fêtes et cérémonies » ! Et le Conseil l’a accordé dans un vote secret devenu systématique sur les grands sujets et toujours à la demande des « Isika Rehetra Miaraka amin’ny prezidà Andry Rajoelina ».

Solution

Il n’est pas question ici de refuser 20 milliards Ar pour la CUA ! Mais de créer alors des infrastructures qui bénéficient à tous ! Nous avons un patrimoine immobilier hors CUA (jusqu’à Maeva tanana selon les dires des directeurs). Il conviendrait par exemple de créer un ou des bâtiments ministériels écologiques sur les terrains de la CUA à Ambohimangakely-Ambohimahitsy, Tanjombato, etc. L’esprit est expliqué dans un autre article (Tana s’étouffe lui même, 14 février 2020 dans plusieurs quotidiens et en ligne). Et surtout pas dépenser 2 milliards Ar dans un parc botanique à Ambohijatovo, ou encore des jardins et espaces verts finalement fermés aux Tananariviens et sans trottoirs (Soarano, Mahamasina, etc.).

À tous (qui veulent s’auto-catégoriser en techniciens, vahoaka tsotra, politiciens), comment osez-vous prôner un développement harmonieux, une décentralisation, etc. devant de telles situations (et j’ajoute la concentration budgétaire de 95% au gouvernement central voté par tous les parlementaires de ces 20 dernières années)? Tout est hypocrisie. Je ne suis plus un Outsider. Il convient maintenant de dénoncer et de changer !

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter