Régions

Toliara – Des enseignants loupent la fête des mères

L’attente et la queue devant les banques ont été problématiques pour de nombreux employés de l’Etat.

La fête des mères n’a pas pu être célébrée comme il se doit pour de nombreux employés de l’Etat. Le salaire n’est pas arrivé à temps.

La queue a été monstre au niveau des distributeurs automatiques des banques (DAB) durant presque dix jours. Des pannes surviennent presque tous les jours. Un seul distributeur a été l’apanage de centaine d’usagers quotidiens notamment à une banque à Toliara centre qui dispose de deux DAB. Les nombreuses allées et venues ont finalement mis en panne le seul DAB fonctionnel depuis vendredi dernier. Selon les explications obtenues sur place, la panne n’est réparable qu’à partir de ce jour. « Aucun de ces deux DAB ne marchent depuis vendredi. Il y eut trop d’usagers et les machines n’ont plus tenu. Il va falloir attendre ce soir (ndlr : hier soir) au plus tôt, soit demain lundi (aujourd’hui) » explique un agent de sécurité en service hier matin. Ceux qui ont espéré retirer un peu de liquide depuis vendredi pour les préparatifs de la fête des mères sont rentrés bredouilles. « Comment faire alors pour la fête des mères » pleure une mère de famille. Tout ceci est dû au fait que le virement des salaires des fonctionnaires et notamment des employés de l’Etat a accusé du retard important au mois de mai. Le salaire, normalement envoyé, soit par bons de caisse soit par virement bancaire, est disponible à partir du 22 de chaque mois. « Notre salaire n’a été viré que le 2 juin. Depuis le 22 mai, nous vérifions matin et soir auprès de notre banque si le salaire a été viré» explique une enseignante d’école publique.

Eloignés

Deux enseignantes du CEG de Beroroha ont fait le va-et-vient pendant une semaine avant de recevoir enfin leur salaire. Elles ont été obligées de monter à Toliara pour récupérer leur salaire étant donné qu’il n’y pas de banque dans leur district. «Je ne vous raconte pas les dettes impliquées par le déplacement. Nous avons même contacté la direction régionale de l’Education (DREN) et le gouvernorat pour trouver des explications à ce retard, mais aucune justification claire» se plaignent-elles, employées de courte durée (ECD). « Le circuit est un peu long pour les virements bancaires. Le salaire part depuis le ministère des Finances, passe par le service Solde et pensions de la région puis par le Trésor. Pour les virements bancaires, après le traitement auprès du Trésor, le salaire revient au service Solde du ministère des finances pour un envoi auprès de la Banque centrale, qui à son tour, le vire auprès des banques commerciales. C’est toutefois, un circuit habituel qui ne fait pas retarder pour autant le processus » souligne un responsable auprès de la DREN. Les fonctionnaires payés par le budget général n’ont pas rencontré trop de difficultés, mais la plupart de ceux qui sont réglés par le budget provincial sont restés sur leur faim.