Accueil » Actualités » Patrick Imam – « Les réformes doivent s’approfondir »
Actualités Economie

Patrick Imam – « Les réformes doivent s’approfondir »

Le représentant résident du Fonds monétaire international éclaire sur l’après éventuel feu vert accordé par le Conseil d’administration du FMI.

– Qu’est-ce qu’implique concrètement la conclusion d’un appui au titre de la Facilité élargie de crédit ?
– Il s’agit d’un appui financier destiné à soutenir le programme de développement des autorités, composé d’un ensemble de réformes à mettre en œuvre par les autorités Malagasy à moyen terme. L’objectif ultime du programme est d’accroître significativement les dépenses consacrées au développement des infrastructures essentielles ainsi que les dépenses destinées aux secteurs sociaux tels que l’éducation, la santé, l’eau et l’assainissement. Le programme placera ainsi Madagascar sur une voie durable vers le relèvement des niveaux de vie et l’amélioration des conditions sociales conformément aux objectifs du Plan National de Développement (PND) et les Objectifs de Dévelop­pement Durable (ODD).

– Si le Conseil d’administration donne son accord, comment est-ce que cela va être concrètement mis en œuvre  ?
– Comme déjà évoqué, Madagascar bénéficierait d’un appui financé d’un montant d’environ 310 millions de dollars sur une période de trois ans et dont le décaissement se ferait en sept tranches tous les semestres sous réserve de progressions dans la mise en œuvre des réformes. Permettez-moi de mettre l’accent sur un point : la FEC n’est pas un but en soi, mais plutôt un moyen à la fois d’appuyer le programme de développement des autorités malgaches et d’obtenir l’appui de la communauté internationale pour développer le pays en réformant. Ce n’est donc pas le début de la fin, mais plutôt la fin du début. Les réformes doivent s’approfondir dans les années a venir.

– Donc, Madagascar peut maintenant organiser la conférence des bailleurs …
– Sur la base de l’obtention d’un programme FEC, les autorités comptent  effectivement organiser la Conférence des Bailleurs et des Investisseurs (CBI) afin de mobiliser et de sensibiliser à la fois les partenaires techniques et financiers mais aussi les investisseurs potentiels à soutenir le programme de développement du pays à travers des appuis à la fois financiers et techniques. Cette conférence est prévue pour le mois d’Octobre.

Propos recueillis par Lova Rabary-Rakotondravony