Accueil » Actualités » Musique – « Jazz Kids » conquiert l’auditoire
Actualités Culture

Musique – « Jazz Kids » conquiert l’auditoire

Une scène d’exception met en avant les graines de talent du jazz malgache. « Jazz kids » a émerveillé le public d’Analakely, hier après-midi.

Accordant une grande place à une surprenante découverte musicale sur sa scène, l’événement « Jazz @tohatohabato » a réitéré l’un de ses concerts phares, le « Jazz kids » au Tranompokonon’olona Analakely, hier vers 14h30. Un instant musical qui s’est avéré comme un succès depuis son lancement l’année dernière, « Jazz kids » s’affirme continuellement comme un tremplin pour les jeunes initiés à la musique jazz. Le concert met carrément en avant de futurs jazzistes professionnels.
D’entrée, le public ressent l’énergie, la ferveur et la passion qui émanent de la bonne quinzaine d’enfants mélomanes qui s’activaient sur la scène. Ce sont de talentueux musiciens majoritairement issus d’une formation en jazz, notamment du Cercle Germano-Malgache (CGM) qui contribue à un éveil musical en son sein. Agés de 8 à 15 ans, ils se plaisent à jouer ensemble de grands classiques et standards du jazz. « On met toujours un point d’honneur à valoriser le talent de tout un chacun, durant cet événement. Depuis l’édition précédente, la maîtrise et le savoir-faire de ces jeunes jazzistes se confirment comme étant le fer de lance de ce jazz @tohatohabato », confie Fidy Rabearisoa, du comité d’organisation.

Une relève assurée
Face à un public conquis, composé autant d’adultes que de jeunes, de curieux que d’amateurs invétérés de jazz, les musiciens de « Jazz kids » ont donné le meilleur d’eux-mêmes à travers d’excellentes prestations qui ont, une à une, marqué l’auditoire. Les jeunes By à la batterie, Tohy à la contrebasse et Andry Michael au piano, ont ouvert les festivités en interprétant une version jazzy de « Ode to joy » de Beethoven. S’ensuivent les prestations des autres jeunes, accompagnés pour certains par des parents, entre autres, Fihoarana et Fandresena respectivement à la batterie et à la basse, qui étaient suivis au piano par Lilian, leur père. Pour sa part, le jeune Andy Razafindrazaka à la batterie, surprend également. Lors de l’interprétation de « Nothing personnal » de Michael Brecker, il était accompagné de Mika Kely à la batterie, Harris au piano et le trompettiste allemand Magnus. Ces derniers auront le privilège de se présenter sur la grande scène du « Jazz @tohatohabato », ce 12 juin.
« Je suis plus que séduite et conquise par la prestation de ces jeunes. On ne cessera jamais de vanter les mérites de cette initiative qu’on renouvellera avec plaisir chaque année », affirme Ranja Raveloson, coordinatrice des activités culturelles du CGM.
Tohy, Seta, By, Miangaly, Kanty et Fy ont conclu le concert avec un ensemble où ils ont interprété une reprise de « Happy » de Pharell Williams à leur manière. En attendant, rendez-vous est donné sur la grande scène, ce dimanche. Et vivement le prochain
« Jazz Kids ».

Andry Patrick Rakotondrazaka