Accueil » A la une » Vanille – Le prix plancher suivi à la lettre
A la une Economie

Vanille – Le prix plancher suivi à la lettre

Les cinq ministres qui ont fait une tournée dans la région Sava.

La réforme de la filière vanille continue. Une lourde délégation du gouvernement a rencontré les acteurs de la filière la semaine dernière dans la région Sava.

La filière vanille relève la tête. C’est le moins que l’on puisse dire à en juger la campagne d’exportation 2021-2022. Une très bonne campagne puisqu’au 15 avril, 2380 tonnes de vanille ont été exportées. “C’est l’un des meilleurs chiffres ces dernières années” avise un exportateur. La vanille malgache continue ainsi d’avoir l’estime des acheteurs étrangers. Les 2380 tonnes ont été vendues à 250 dollars le kilo.

Les efforts consentis depuis l’année dernière portent ainsi leurs fruits. Le gouvernement tient à les conforter pour remettre sur orbite la filière vanille une bonne fois pour toutes. Une lourde délégation gouvernementale composée de cinq ministres dont le ministre de l’Industrialisa­tion, le ministre de la Justice, le ministre de l’Intérieur, le ministre de l’Agriculteur et le Secrétaire d’État à la gendarmerie s’est ainsi déplacée dans la région Sava les 6 et 7 mai pour discuter avec les acteurs de la filière. Une suite logique de l’entrevue entre le ministre de l’Industrialisa­tion, du commerce et de la consommation, Edgard Razafindravahy avec les représentants des planteurs de vanille en avril à Ambohidahy. L’objectif est de trouver les moyens pour maintenir cette performance et protéger surtout les producteurs- planteurs. La présence des ministres traduit la volonté du gouvernement de prendre l’affaire à bras le corps. Les départements représentés sont tous concernés par l’or noir malgache.

Il a été ainsi convenu que le prix plancher de la vanille verte reste à 75.000 ariary. Il sera appliquée de manière stricte et sans concession. Le non respect du prix plancher et le non respect de la date de campagne seront sanctionnés par la suspension ou le retrait de l’agrément d’exportateur ou de la carte collecteur. Les produits mis en cause seront saisis.

Sanctions exemplaires

Les infractions seront punies selon la loi. Les sanctions sont plutôt sévères. Ainsi le vol ou la tenta­tive de vol de gousses de vanille dans les champs est puni de 2 à 10 ans d’emprison­nement pour le voleur et le receleur.

Toutes ces actions prises seront financées par le Conseil National de la Vanille qui disposera d’un budget issu des cotisations rétroactives des exportateurs sur ce dernière campagne 2021-2022. La CNV sera chargée en particulier d’assurer la sécurité des produc­teurs, la qualité de la vanille ainsi que la traça­bilité des acteurs.

Les planteurs ont émis le souhait de voir la campagne 2022-2023 s’ouvrir le 20 juin pour raison de sécurité et pour éviter que les gousses pourrissent sur pied.

Le ministre Edgard Razafindravahy a souligné que la date d’ouverture de la campagne 2022-2023 sera arrêtée lors du conseil des ministres cette semaine.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter