Accueil » Social » Développement rural – Fin du programme Prospérer après 14 ans
Social

Développement rural – Fin du programme Prospérer après 14 ans

Le Programme de soutien aux pôles de microentreprises rurales et aux économies régionales (Prospérer) tire définitivement ses rideaux après 14 ans de mise en œuvre dans le pays. Un atelier-bilan a eu lieu mardi dernier à Antananarivo pour marquer son achèvement officiel. Les résultats et réalisations de ce programme financé par le Fonds international de développement agricole (FIDA) ont été présentés durant l’atelier. Le programme Prospérer a été mis sous tutelle du ministère de l’Agriculture et de l’élevage. « Le Programme avait pour objectif d’améliorer les revenus des producteurs ruraux et de faciliter la commercialisation des produits en les mettant avec les opérateurs de marché » a rappelé le ministre Harifidy Ramilison à l’occasion. Vingt-et-une filières appuyées par huit-cent trente organisations de producteurs ont été soutenues par le programme. Les intervenants à l’atelier ont parlé de trois cent mille bénéficiaires enregistrés depuis ces 14 années au service de l’appui du développement économique de producteurs ruraux. Trois-cent quatre-vingt dix (390) couples d’Organisation de producteurs et Opérateurs de marché ont été créés générant un chiffre d’affaires d’environ 14 millions de dollars. Plus de vingt-et-un Microentreprises rurales (MER) ont bénéficié de services fi­nanciers et plus de 5 millions de dollars ont été investis dans le secteur privé. Pros­pérer peut se vanter d’avoir sorti plus de 66% des microentreprises rurales de la pauvreté. Les interventions du programme ont pu consolider trente trois mille emplois permanents auprès des MER et contribué à la création de six mille emplois pour les jeunes. Les structures relais prennent désormais le fanion. Elles seront appuyées par des partenaires et des départements ministériels qui se chargeront de la pérennisation des acquis du programme. Prospérer est intervenu dans neuf régions du pays, à savoir Bongolava, Boeny, Itasy, Analamanga, Fitoviany, Atsinanana, Analanjirofo, Sofia et Vatovavy

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter