Accueil » A la une » Ambanja – Un chauffard tue quatre personnes et se fait lyncher
A la une Faits divers

Ambanja – Un chauffard tue quatre personnes et se fait lyncher

À l’arrivée des gendarmes, le chauffeur du 4x4 qui a fait quatre morts avait déjà lui aussi rendu l’âme.

Le conducteur d’un 4×4 a été tué à coup de moellon en plein crâne après avoir happé une habitation où quatre personnes ont péri. Une foule en furie ne l’a pas épargné.

ŒIL pour œil, dent pour dent. Imprudence de chauffard et colère collective ont fait cinq morts à Antsampano Ambanja. Broyées dans leur maison par un véhicule fou, quatre personnes y ont laissé la vie. Lynché à mort par une foule en furie, en état d’énervement total, le conducteur du véhicule à l’origine de l’accident a partagé le sort de ses victimes. Ses bourreaux ont écrasé un bloc de moellon sur son crâne.

Ces scènes de désolation se sont produites dans la matinée de samedi aux alentours de 10 heures. Roulant à tombeau ouvert, un tout terrain pick-up de marque Mitsubishi Sportero L200 a percuté de plein fouet une maison faite en matériaux locaux, où quatre personnes se sont retrouvées piégées.

Une femme de vingt-six ans, deux adolescentes âgées respectivement de quatorze et quinze ans ainsi qu’un bébé qui avait à peine six mois ont été tués sur le coup. De peur de subir un acte de vindicte populaire, les passagers du pick-up ont quitté en un éclair les lieux de l’accident pour prévenir la gendarmerie nationale.

Rescapés

Resté sur place, le chauffeur a été pour sa part roué de coups par des individus déchaînés, jusqu’à ce que mort s’en suivit. Après en avoir fini, les auteurs du lynchage ont quitté les lieux, le laissant pour mort sur place. Le moellon avec lequel ils ont administré le coup de grâce au conducteur a été retrouvé près de la dépouille à l’arrivée de la gendarmerie.

Le village d’Antsampano est situé à environ 8 kilomètres du chef-lieu de district d’Ambanja. Lancé à toute vitesse, le 4×4 devenu incontrôlable s’est précipité vers le côté gauche de la chaussée, détruisant ainsi l’habitation.

Une cohue d’individus en furie s’est très vite attroupée autour. La colère de la foule a atteint son summum lorsque les corps inertes des victimes ont été découverts, gisant sur les lieux. C’est alors que la foule a décidé de se faire justice elle-même, tuant ainsi dans des circonstances tragiques l’individu qui tenait le volant de la Mitsubishi Sportero. Les familles endeuillées d’une part et d’autre sont venues récupérer les dépouilles le jour même. La gendarmerie a pour sa part ouvert une enquête. Aucune arrestation n’a encore été signalée.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • En tant que journaliste vous devrez faire plus d’investigation.

    Depuis combien d’année le chauffeur avait son permis de conduire ? Son métier connu ?

    La voiture est elle conforme à la circulation avec la visite technique annuelle ?

    Pourquoi la voiture est partie sur le trottoir gauche pour un code de la route serrer à droite ?