Culture

Institut français de Madagascar – « Lapihazo » accueille deux jeunes humoristes

César LeGrand et Sombiniaina réjouiront le public qui se joindra à cette nouvelle édition du « Lapihazo » à l’IFM Analakely.

Après la musique et la danse, c’est la scène humoristique qui brille à l’Institut français de Madagascar. Le temps du « Lapihazo », découvrez alors deux jeunes humoristes de talent.

Entre taquineries et une bonne dose de sarcasme. C’est un spectacle unique en son genre, rentrant dans le registre des « One man show » aux normes internationales, que deux jeunes talents de l’humour nous proposent, ce 11 mai à partir de 15 heures, le tout caricaturant les méandres de la société moderne. À travers cette plateforme d’émerveillement artistique inédite qu’est « Lapihazo», rendez-vous incontournable à l’Institut français de Madagascar (IFM) Analakely, César LeGrand et Sombiniaina nous égayeront de leurs blagues. Deux boute-en-train à la langue bien pendue, qui savent, à la fois, être drôles et charmants, s’y exposeront comme les dignes relèves de la scène humoristique nationale.

Suivant les pas de leurs prédécesseurs comme les fameux Francis Turbo ou Gothlieb, César, LeGrand et Sombiniaina s’affirment quand même avec un style bien à eux. À leur manière, ils savent jouer de cette caricature de la société, mimant à la perfection divers personnages et diverses personnalités pour susciter le rire du public.

Prometteurs
Originaire de Morondava, Sombiniaina débuté sur la scène, il y a trois ans, par le biais d’un concours universitaire d’humour intitulé « Intello mémé » où il finit deuxième. Il se démarque par ses textes engagés contre le racisme inter-ethnique, la culture rasta, et la drogue. L’idée étant de rire de tout, tout en faisant ressortir une morale, son but est bien de faire passer des messages de paix à travers des sketches. César LeGrand, quant à lui, débute sa carrière d’humoriste vers la fin de l’année 2017, raflant le premier prix d’un concours de stand-up. L’année dernière, il lance son festival du rire intitulé «Mande’n Mande» en partenariat avec l’école Samis-Esic Amparibe. Ainsi, César LeGrand raconte surtout à travers ses blagues des histoires liées à l’école, à la télévision ou tout simplement à la vie quotidienne des malgaches.