A la une Politique

Confinement – Ratsiraka préconise le renforcement des mesures

Didier Ratsiraka demande aux Malgaches de contribuer à la lutte par le respect de la discipline.

Le ton hausse dans les rangs d’anciens Présidents face au combat contre le covid-19. Didier Ratsiraka est intervenu à la télévision à la troisième semaine du confinement.

«Discipline. Rien que la discipline. ». C’est ce que l’ancien président de la République, Didier Ratsiraka, propose aux citoyens si Madagascar veut vaincre le coronavirus. L’apparition du leader de l’Arema sur la TV Plus Madagascar, hier, est en quelque sorte une surprise pour tous les observateurs. Le tapage médiatique mené par les autorités compétentes est en place, toutefois, l’Amiral a renforcé la sensibilisation des citoyens à travers un message très concis. « Tout un chacun doit avoir une discipline. C’est un conseil et non une leçon. La règle n’est pas bien difficile à appliquer », indique Didier Ratsiraka.

L’ancien chef de l’État a été très direct quand il a énuméré son parcours durant son long mandat. Il a démontré des expériences concrètes dans sa jeunesse, où il a été confiné pendant tout le temps. « Nous n’avons pas le droit de sortir qu’une fois par semaine quand nous étions à l’internat. À bord du Jeanne d’Arc, nous étions confinés durant une quinzaine. Tout cela m’a fait du bien. Je suis toujours vivant », témoigne-t-il. Ce modèle de vie pourrait être bénéfique aux concitoyens. Face à l’illusion qui induit les gens en erreur face à la perception des impacts négatifs du Covid-19, Didier Ratsiraka a préconisé le renforcement des mesures. Il a rappelé le pouvoir que l’État détient du fait des prérogatives de la puissance confiées aux dirigeants.

Dans plusieurs quartiers, en cette période de confinement, la plupart des gens font preuve d’indiscipline. Quelques-uns se moquent de la sensibilisation. Le message incitant la population à rester chez soi, est volontairement ignoré. D’autres osent demander ce qui a changé après la mise en vigueur de l’État d’urgence sanitaire vu que des rassemblements se voient dans certains lieux publics. « Nous ne pouvons pas encore crier victoire car la bataille sera encore rude. L’hiver approche. Jusqu’ici, les résultats qui annoncent la guérison de sept personnes, guéries ne nous permettent pas de relâcher notre vigilance et nos efforts », souligne Didier Ratsiraka.

D’après le rapport du Centre de commandement opérationnel Covid-19 à Ivato, le nombre de cas confirmé ne cesse de croître. Le pire est que la contamination par contact commence à faire des victimes au niveau local. Cette situation est inquiétante, remarque l’Amiral. « Effectivement, notre stratégie de départ d’avoir ciblé les passagers pouvant être porteurs de Covid-19 a réussi. Le contrôle des personnes en provenance des pays foyers de la pandémie a été facile. Mais la situation a évolué », poursuit-il.

Afin d’endiguer la propagation du Covid-19 dans les prochains jours, le renforcement des mesures déjà installées par le gouvernement est suggéré sur tout le territoire. La traçabilité des personnes contaminées par contact ouvre ainsi une autre étape dans le processus de lutte. Le confinement demeure la solution adéquate pour maitriser les porteurs du virus. Reste à savoir si le délai sera prolongé après l’achèvement de la deuxième quinzaine.