A la une Politique

Olga Ramalason nouveau SG – Le TIM en pleine contre-offensive

Olga Ramalason aura la charge de redynamiser le parti pour avoir un maximum de siège au Parlement.

Le parti Tiako i Madagasikara revient à la vie politique. La nomination de la sénatrice Olga Ramalason comme secrétaire général s’inscrit dans cette dynamique.

Le Tiako i Mada­gasikara (TIM) revient définitivement aux affaires. Après les sorties médiatiques répétées de Marc Ravalomanana, son président -fondateur, aux côtés des candidats-députés, le parti entame une nouvelle étape de sa marche vers la reconquête du pouvoir. La sénatrice Olga Ramalason, vient ainsi d’être nommé secrétaire général du parti et a été présentée officiellement à la presse, hier au quartier général du TIM à Bel Air. Plus de deux mois après la défaite du candidat numéro 25 au second tour de la présidentielle, les mouvements observés ces derniers temps s’apparente ainsi à une véritable contre-offensive de la part de ce parti, naturellement d’opposition.

« La sénatrice Olga Rama­lason est une femme d’expérience qui a disposé d’une grande compétence et a déjà occupé plusieurs postes en étant déjà maire et chef d’entreprise. Je suis sûr et certain qu’elle saura conduire le parti comme il faut pour atteindre les objectifs fixés », déclare Marc Ravalomanana devant la presse hier pour expliquer son choix sur l’une de ses plus fidèles lieutenants après son départ du pouvoir en 2009.

Évidemment, préparer la tenue des prochaines élections législatives constitue la mission immédiate et principale du nouveau secrétaire général.

Volonté renforcée
D’ailleurs, interrogée sur ce point, elle déclare « être prête à faire le nécessaire pour faire élire le maximum de candidats TIM dans toutes les régions ». « Nous avons 109 candidats dans tout Madagascar. Une de mes missions est de les aider au mieux pour se préparer à faire face à ces élections législatives », a-t-elle déclaré.
Olga Ramalason remplace ainsi Donat Andria­mahefaparany qui avait démissionné de son poste de secrétaire général du TIM au mois de février, après la défaite à la présidentielle. Selon les explications de Marc Ravalomanana, la nomination d’un secrétaire général, répond ainsi à une urgence face au contexte politique actuel, pour pouvoir assurer une coordination au sein du parti.

«Le parti a besoin de vivre et d’évoluer, voilà pourquoi il a fallu prendre cette décision rapidement. On verra la suite lors de la prochaine assemblée générale du parti d’ici quelques mois ou l’année prochaine,
le statut ayant prévu une
assemblée générale tous les cinq ans », précise Marc Ravalo­manana.
Pour en revenir au contexte politique actuel, cette nomination signe définitivement le retour du TIM dans l’arène politique après avoir été groggy par la défaite contre Rajoelina.

À travers les préparatifs aux législatives, Marc Ravalo­manana avait donné le ton en affichant une détermination intacte avec sa verve habituelle dans ses interventions. Se gardant d’être trop critique vis-à-vis du régime, son objectif est clair : avoir un maximum de députés à Tsimbazaza. Le lancement d’un mouvement baptisé « Rodoben’ny mpanangana », pour rassembler le maximum de soutien, en dit long sur ses intentions.

4 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Il devrait tout d’abord s’occuper de la ville d’Antananarivo entend que conseiller non rallumer TIM! Qui prouve que celui-ci na jamais changer égoïste ne pense qu’à sont propre intérêt ! Caractère merdique va !

  • Le remplacement du SG du parti politique TIM-K25 ne pas modifier les choix des peuples aux élection législatives, parce que le vision et tendance de la plus part des peuples Malgache est clair ils ont choisi le développement dirigé par le président Andry RAJOELINA

    • Rehefa tsy voafehy ny teny vahiny dia mangina fa mahamenatra.
      A titre de rappel, seul 25% des electeurs ont vote pour ANR. Faut suivre un peu et arreter de debiter des conneries.

  • BOF RIEN DE NOUVEAU A L’HORIZON ! LES ELEPHANTS DE CE PARTI SONT TOUJOURS OMNIPRESENTS . IL NE MANQUAIT PLUS QUE BOTOZAZA ET MANGALAZA . LE RENOUVEAU N’EST PAS POUR DEMAIN .