Accueil » A la une » Manifestation ENS – Des réformes en réponse aux revendications
A la une Social

Manifestation ENS – Des réformes en réponse aux revendications

Les représentants des étudiants lors de la réunion avec le ministère, hier.

La résolution des revendications sera concrétisée sous peu. Des réformes sont prévues par le ministère de tutelle.

DURANT sa rencontre avec la presse, hier, la ministre de l’Éducation nationale, Marie Michelle Sahondrarimalala, a annoncé des réformes à engager pour pouvoir résoudre de manière pérenne le problème de l’École Normale Supérieure. C’est le cas par exemple de la prise en charge des concours d’entrée de l’ENS par le MEN. « Ces revendications sous-tendent et témoignent un dysfonctionnement dans le système de recrutement des étudiants, mais également face au système éducatif. Il est important maintenant de procéder à des réformes profondes. Le ministère de l’Éducation nationale a décidé de prendre en charge les examens d’entrée dans les Écoles Normales Supérieures », enchaîne-t-elle. À entendre l’explication de la ministre, des postes budgétaires vont être définis au préalable et chaque promotion se verra allouer les postes budgétaires définis. Dans cette lancée, les filières subiront des réformes. « Il est important de réformer les filières qui sont enseignées au sein de ces Écoles pour qu’il y ait une adéquation entre les formations et les emplois », ajoute le ministre. Un cadre juridique clair devrait être établi pour appuyer les réformes à engager par le ministère.

Étude de recrutement

« Les grandes lignes des revendications des étudiants, notamment le recrutement des enseignants qualifiés, coïncident en tous sens avec la ligne politique de l’Éducation nationale sur l’amélioration de la qualité de l’éducation », souligne la ministre.

D’autres résolutions ont été trouvées par rapport aux revendications des normaliens. «Un comité technique sera mis en place afin de se pencher sur le projet de loi se basant sur le protocole d’accord de 2018. Ce protocole d’accord concerne particulièrement le recrutement systématique des étudiants sortants de l’ENS », indique Paul Randriarinirina, directeur de l’Apprentissage et de l’enseignement à l’université d’Antananarivo. La résolution des revendications des étudiants doit attendre à partir du 12 janvier. Néanmoins, une étude de recrutement pour les prochaines vagues sera lancée. « Un recensement est en cours par rapport au nombre de sortants à recruter. », a indiqué le directeur général de la pédagogie au niveau du MEN.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi