A la une Social

Antananarivo – Des pluies torrentielles tuent quatre personnes

La muraille d’une propriété s’est effondrée et a fait des victimes à Nanisana

Des vies ont péri dans la ville d’Antananarivo durant les averses orageuses. Les sapeurs-pompiers à Tsaralalàna rapportent un lourd bilan.

Deux corps recouverts de tissus blancs gisent sur des briques, du béton et de la boue répartis sur la chaussée, à Nanisana. Ils ont trouvé la mort lors de l’effondrement de la muraille d’une propriété. «Les piétons ont commencé à circuler lorsque la pluie s’est arrêtée. Vers 15h 40, un bruit assourdissant nous a alertés. C’est une muraille qui a cédé. L’accident a fait deux victimes », rapporte Zakarie Rakotonirainy, adjoint du chef du fokontany à Nanisana. Vers 18 heures, un groupe de comoriens arrive sur les lieux. Ils fondent en larmes lorsqu’ils découvrent le visage de l’une des victimes. C’était l’un des leurs. Un Comorien âgé de 30 ans. « C’est leur frère », apprend-t-on.

La deuxième victime est une jeune fille âgée de 19 ans, qui habite à Amboditsiry. Les recherches ont continué. « On ne sait pas combien de personnes sont ensevelies sous ces amas de terre, donc, on continue les recherches », lancent un pompier. Aucun autre corps n’a été trouvé, jusque tard dans la soirée. Des militaires, armées de bêches, ont secondé les sapeurs-pompiers lors de cette intervention à Nanisana. Ces secouristes ont été débordés, après ces averses orageuses. « Nous sommes intervenus dans dix-huit catastrophes », déclare le colonel Francky Ramanoara, chef de corps des sapeurs-pompiers à Tsaralalàna.

Sinistre
Deux autres personnes ont perdu la vie pendant cette intempérie. Une femme enceinte électrocutée à Ivandry, et une autre personne foudroyée à Androhibe-Analamahitsy, selon le rapport des sapeurs-pompiers. Le Bureau national de la Gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) indique que cette personne morte à Androhibe, un homme de 45 ans, s’est noyée.

Trois cent soixante et onze personnes sont sinistrés des suites de ces précipitations. À Ambatomaro, Ambohimiandra, à Ambohipotsy, à Tsiadana, à Ambohimirary, à Analamahitsy, et à Andavamamba Ambilanibe, plusieurs maisons se sont écroulées. A Tsiadana, quatre maisons ont été détruites, tandis qu’une partie de la clôture de la
maison centrale d’Antanimora s’est écroulée. Un nourrisson qui se trouvait dans l’une des quatre maisons, a été blessé. À Ankatso, la muraille du campus universitaire s’est effondrée et a détruit des véhicules. Quarante personnes ont été déplacées dans le bureau de fokontany de Manjakamiadana, face au risque élevé de glissement de terrain. Une maison frappée par la foudre est partie en feu à Anosibe. Plusieurs arbres et des panneaux publicitaires se sont écroulés. Même les décorations implantées à Ankorondrano ont cédé. Ce bilan pourrait encore s’alourdir.