Accueil » Faits divers » INSÉCURITÉ À TOAMASINA – Tous les policiers envoyés sur le terrain
Faits divers

INSÉCURITÉ À TOAMASINA – Tous les policiers envoyés sur le terrain

Le directeur régional de la Sécurité Publique (DRSP) de Toamasina, Laubel Rakototiana, et son équipe.

En attendant les remplaçants de soixante-dix policiers de Toamasina affectés, les autres travaillent d’arrache-pied contre l’insécurité. Même le personnel de bureau patrouille.

De gros efforts fructueux. La police nationale de Toamasina relève le front et garde courage pour protéger la population et ses biens. Elle souffre d’un manque d’effectif depuis le départ de soixante-dix policiers affectés suivant la politique de l’État.Ce nombre équivaut à toute une équipe d’un commissariat ou d’une brigade, selon le directeur régional de la Sécurité publique (DRSP), le contrôleur général de police Laubel Rakototiana, hier.

« Après les grandes vacances, il y a eu la fête de la Toussaint, les campagnes de vanille et de litchi. On assiste à une augmentation du taux de criminalité durant cette période d’avant la fin d’année à Toamasina, tout comme dans d’autres régions », explique-t-il. L’affectation massive, synonyme de sous-effectif, ne fait qu’inciter les forces d’intervention de la police (FIP), le commissariat central, l’unité d’intervention rapide (UIR), la police judiciaire et les autres, tous sous le commandement du DRSP, à faire beaucoup mieux.

« En attendant, nous avons procédé à une répartition. Un renfort forcé a été effectué. C’est-à-dire, le personnel de bureau sort surveiller sur le terrain. Même l’équipe du service des ressources humaines doit patrouiller », souligne le directeur qui ne recule pas devant les actes de banditisme.

Capturés

La sécurité est presque rétablie dans la ville de Toamasina, mais est à bétonner pour les zones limitrophes. Rien que ce week-end, trois présumés grands criminels ont été capturés par les FIP du commissaire Jules Rafali­arivo. Au moins, deux plaintes ont été reçuescontre eux.

Le trio a été cité dans le meurtre d’un policier survenu récemment.Ils seraient également les auteurs principaux d’un vol de moto, la semaine passée, où un petit garçon a été blessé par leur balle. Ils ont déjà fait plusieurs victimes qui sont reconnaissantes des actions de la police. Le DRSP Laubel Rakoto­tiana sollicite la contribution des citoyens à fournir à la police des renseignements afin d’extirper l’insécurité dans la province.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Mankasitraka anareo mpitandro filaminana, fa milelapaladia anareo mpitsara , aoka mba hampiarina tokoa ny lalàna rehefa tratra ireny mpanao ratsy ireny , satria betsaka no mahazo LP na afaka noho ny fisalasalana dia miverina manao ny asa ratsiny , dia la hiraviravy tanana ireo mpitandro filaminana