Sport

Mixed Martial Arts – Mondial : Les combattants visent haut à Singapour

Faire mieux que de jouer les figurants. C’est l’objectif des quatre combattants malgaches engagés au championnat du monde à Singapour.

Première participation. Les dirigeants de la Fédé­ration Malga­che de Kempo et MMA (Mixed martial arts) et du Global Fighting Champion­ship ont présenté hier à la Villa Paname Ivandry les porte-fanions de la Grande île au championnat du monde de MMA.

Le sommet mondial aura lieu les 20 et 21 novembre à Singapour. La fédération présidée par le double cham­pion du monde en savate boxe française, Parfait Andriantsiory Rakotonin­driana est à la fois invité par la fédération internationale du MMA (Global association mixed martial arts) et l’One Championship, organisateur de combat libre.

Madagascar y alignera quatre combattants dont trois garçons et une fille. Trois d’entre eux sont des locaux à savoir Sitraka Raza­findrakoto dans la catégorie -61,2kg, Tsinjofiniavana Rakotomaria chez les -65,8kg et l’unique fille de la sélection, Zoarivony Jessica Henintsoa Rafidisalama catégorie -56,7kg.

Un expatrié, Patrick Rama­monjiarivelo catégorie -70,3kg qui évolue en France a été sollicité pour renforcer l’équipe. La délégation sera dirigée par le président de la Fédération. Il y accompagnera les combattants en tant que coach.

« Ces combattants qui vont défendre les couleurs nationales sont les meilleurs de leur catégorie respective », confirme le président Parfait Rakoto­nindriana. Ils ont entamé le regroupement juste après le championnat national du 5 octobre dernier.

Ils s’entraînent individuellement dans leur club respectif outre l’entraînement collectif.

Primes

Certains membres de la sélection ont des expériences en d’autres sports de combat. Henintsoa est la championne en titre de sa catégorie à l’issue du récent championnat national de kempo et de MMA.

Elle est vice championne de l’océan Indien en grappling. Tsinjo est, pour sa part, champion de Mada­gascar 2018 classe B en pancrace et champion national en titre en MMA. Et Sitraka est, de son côté, champion de Madagascar en MMA semi-pro.

L’expatrié de France, Patrick Ramamonjiarivelo a été sélectionné parmi les nombreux combattants qui évoluent à l’extérieur. « Il passe au pays tous les ans et s’entraine souvent dans notre club. De plus, je le suis de près car je suis en contact permanent avec lui », explique Parfait Rakotonindriana sur son choix. Les champions de chaque catégorie au mondial recevront une prime de 4000 USD, et bénéficieront d’un stage de haut niveau d’un an subventionné par la fédération internationale.

« Nous avons effectué une préparation intensive. Et nous sommes fin prêts pour porter haut les couleurs du pays », lance Tsinjofiniavana. La délégation malgache partira le 17 novembre.