Culture

Miss Madagascar 2019 – Compromis entre Valérie Binguira et l’organisateur

Arbitrage. La ministre de la Communication et de la culture, Lalatiana Andriatongarivo, a fait rencontrer, hier, la Miss Madagascar 2019 et le comité d’organisation, dans le but de régler les différends qui ont divisé les deux parties. Cette rencontre s’est soldée par des accords écrits incluant la participation de la reine de beauté malgache au prochain concours Miss Monde à Londres, en décembre.

Valérie Anne Binguira, élue Miss Madagascar 2019, et le comité d’organisation de Miss Madagascar, ou CMM, ont ainsi signé un engagement de se réunir afin de permettre la participation de la Grande île au concours Miss Monde. « C’est dans l’intérêt de notre pays. Nous devons se soutenir et trouver les solutions », a mentionné la ministre.

L’accord stipule que le CMM prendra en charge l’inscription, l’accréditation, et l’assistance technique de Valérie Anne Binguira à ce concours de beauté international. Miss Madagascar et ses partenaires se chargeront des dépenses engagées à Londres, en plus du coaching.

Jointe au téléphone, Valérie Anne Binguira semble confuse. « Je ne peux rien dire pour l’instant. Je dois consulter mes partenaires. Être arrivé à ce terrain d’entente est déjà une bonne nouvelle. De mon côté, il faudra réunir la somme nécessaire pour assurer mon engagement », explique-t-elle.

Le CMM avait demandé à Valérie Anne Binguira de rendre son écharpe suite à des contrats effectués par celle-ci sans le consentement du comité. Depuis, le torchon a brûlé. La Miss affichait pourtant sa ferme volonté de s’inscrire au concours Miss Monde par tous les moyens. Le CMM lui avait interdit d’utiliser le titre de Miss Madagascar, mais elle pourrait se présenter à ce concours à titre personnel et à ses propres frais.

Maintenant que le climat s’est apaisé entre les deux parties, espérons que Madagascar pourra participer à ce concours dans de bonnes conditions et obtenir un bon résultat.