A la une Faits divers

Kiraonimena – Lapidation pour meurtre conjugal

Une crise de jalousie a conduit un homme à charcuter à l’arme blanche son ex-épouse. Appréhendé par le fokonolona, il a été couvert de jets de pierres en public.

Crise de folie à Ankorika Kiraonimena dans le district de Fenoarivobe. Une crise de jalousie s’est soldée par deux morts. Tuée de plusieurs coups de couteau par son ex-époux, une jeune femme de vingt-quatre ans a trouvé une mort tragique. Appréhendé à son tour par le fokonolona, l’ex-mari auteur d’homicide a été à son tour lynché jusqu’à ce que mort s’en était suivie. Ce dernier est pour sa part âgé de vingt-sept ans.

Ce double crime a secoué le village d’Ankorika mardi en début de matinée. Soup­çonnant son ex-épouse de fréquenter un autre homme de source auprès des personnes de l’entourage de la jeune femme, l’ex-mari se serait emporté pour s’en prendre à elle. Dans une escalade de violence, le jeune homme s’est saisi d’une arme tranchante avec laquelle il s’est déchaîné sur son ex-épouse. Le constat révèle que la défunte a été tuée de plusieurs coups de couteau en plein coeur.

Face à cet acte de barbarie qui dépasse l’entendement, les enquêteurs privilégient la thèse d’un crime passionnel.

Vengeance

Le meurtre conjugal qui venait d’être commis a néanmoins scellé le sort de l’auteur. La mort le guettait dangereusement. Ayant pris la fuite après avoir ôté la vie de son ex-épouse, le quidam a été traqué par les proches et amis de la défunte. Le villageois se sont joints à eux lorsque la triste nouvelle a fait le tour des environs. Sitôt appréhendé, l’ex-époux a été lapidé en plein lieu public. Des individus sidérés ont également passé à tabac le forcené. Des jets de galets qui l’ont frappé en pleine tête lui ont été fatals. Alertée de ce double meurtre, la brigade territoriale de la gendarmerie nationale à Kiraonimena a dépêché des éléments sur les lieux du crime pour faire le constat et ouvrir une enquête. Le médecin du Centre de Santé de Base II de Kiraonimena s’est également dépêché sur place pour examiner les dépouilles. Les corps des défunts ont été remis aux familles, entre lesquelles la corde est encore raide après ce double crime. Les investigations de la gendarmerie à Kiraonimena se poursuivent. Jusqu’à maintenant, il n’y a pas encore d’arrestation signalée.