Accueil » Sport » Football – Mondial 2022 : Les Barea sans envie ni volonté
A la une Sport

Football – Mondial 2022 : Les Barea sans envie ni volonté

Les Barea n’ont rien montré.

Madagascar s’est incliné devant la RD Congo, hier à Kinshasa. Les Barea se sont montrés sans enthousiasme et peu emballants.

L a descente aux enfers se poursuit pour les Barea. Ils ont de nouveau perdu, hier à Kinshasa. Leur troisième revers en trois matches, en éliminatoires du Mondial Qatar 2022.

Ils en sont à six défaites et deux nuls sur leurs huit dernières rencontres. Les Léopards ont donc pris leur revanche après la CAN 2019. Score final 2-0 grâce à des buts d’Akolo et Mbokani.

Dans un stade des Martyrs vide, les deux équipes ont livré deux périodes quasiment similaires . Madagascar a réalisé un départ encourageant en première mi-temps. Marco a été le premier à amener le danger sur un tir de 35m.

La RD Congo a laissé passer l’orage pendant un quart d’heure. Puis, elle a pris le dessus. Doucement mais sûrement, les Léopards sont montés peu à peu en puissance, multipliant les occasions au fil des minutes. Ils ont été récompensés par l’ouverture du score d’Akolo. Une-deux et frappe à ras de terre dans le petit filet (35e, 1-0).

Melvin met juste un genou à terre sur l’action, pour constater les dégâts. Et pourtant, le portier malgache nous a gratifié d’un superbe arrêt quelques minutes avant, sur une tête pleine lucarne de Bakambu (20e ).

Fantomatique

Un but d’avance donc pour les Congolais à la pause. Au retour des vestiaires, bis repetita. Les Barea réalisent une bonne entame. Mais encore une fois, les hommes d’Éric Rabesandratana baissent de rythme rapidement. Comme en première période, les offensives deviennent de plus en plus timides.

Paulin insiste sur les flancs, mais ses dribbles ne passent pas . Tandis qu’Hakim demeure fantomatique. À tel point que le sélectionneur les a sortis pour envoyer Fabrice et Arnaud au front. S’en sont suivis deux autres remplacements. Hery Bastien pour Njiva et Lalaina pour Bapasy. Rabe cherchait à apporter plus de poids devant.

En vain ! Ses choix étaient de nouveau contestables. Il a laissé Tsito sur le banc. Alors que ce dernier constituait une option intéressante, vu sa forme étincelante en club.

En face, les Congolais ont commencé à mettre le pied sur le ballon après l’heure de jeu.Et encore ils ont trouvé la faille comme dans le premier acte. De façon malicieuse cette fois-ci. Nouveau une-deux à l’entrée de la surface, mais Edo n’arrive pas à frapper. Il s’écroule sans avoir été touché. L’arbitre tombe dans le piège de sa simulation et siffle faute. Puis, Mbokani transforme le penalty (78e, 2-0). Le score ne bougera plus.

7 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Encore une fois, le sport, même de moyen niveau lorsqu’il s’agit de notre continent, se joue aux millimètres sur tous les plans: physique, technico-tactique, mental, avec une préparation adéquate en fonction de chaque poste et de chaque joueur. Cela demande énormément d’argent pour arriver à ce simple niveau là. Alors, faut-il toujours valoriser financièrement le foot ou bien cibler des jeunes au fort potentiel dans des sports individuels moins coûteux. C’est un choix à faire pour notre pays. Des pays pas plus riches que nous comme la Jamaïque en athlétisme, la Georgie en Judo ou en Lutte, le Kènya ou l’Ethiopie en course, …. ont fait des choix et ils ont des médailles aux J.O. Alors, on fait quoi pour Paris 2024 ?

    • Ce précédent commentaire a une dent incompréhensible contre le sport collectif en particulier le foot . Notre ami revient avec ses complexes innés hors sujets . Même pas un minimum de discernement en apportant son analyse pertinente sur l’issue catastrophique de ce match des BAREA , synonyme d’un grand malaise au sein de cette équipe . On ne va pas décortiquer sur l’aspect technique car les lacunes au niveau de tous les secteurs du jeu sont évidentes . L’entraîneur qui n’a trouvé mieux que d’accabler l’arbitrage . Le football Malgache est à revoir de fond en comble .C’est trop facile de fantasmer en parallèle sur une défaite de La France contre la Belgique hier soir en insinuant une revanche acquise mais le pays des lumières reste une grande nation de football au risque de froisser notre camarade VANF et son fanatisme récurrent pour un Mannschaft en déclin . Les épopées cocorico chauvines de Thierry Rolland et Jean Michel Larqué appartiennent à l’histoire . L’équipe de France n’est pas une équipe Africaine selon les délires débiles de Trump .
      Les JO 2024 auront lieu à Paris et dommage pour l’autre mais le karaté sport individuel a été rayé des compétitions .
      L’avenir du foo Malgache devrait désormais reposer sur la. détection de jeunes talents avec la création de centres de formation dans les normes .

      • Tiens tiens, pas d’insultes, il y a des progrès! A présent parlons constat: quel que soit le sport collectif, il demande que 7 (hand) à 15 bonhommes (rugby) soient au top de leur forme le jour J. A condition qu’ils aient été bien formés depuis tout jeune, qu’ils jouent régulièrement à un bon niveau si possible international (grands clubs) et enfin qu’ils soient regroupés régulièrement pour mettre en place les stratégies les plus adéquats en fonction des points forts et des points faibles de l’équipe et de l’adversaire. Tout cela demande un argent fou (cf équipe de France justement). On peut toujours bricoler (comme le font beaucoup de pays africains) … Mais faudra pas rêver longtemps, à moins d’avoir, comme le Sénégal des joueurs de haut niveau en France, en Angleterre , etc … Et même cela ne suffit toujours pas, car une équipe ça se construit … et ça demande beaucoup de temps et d’argent. Voilà pour les sports Co. Alors, on fait quoi ????

        • Vous causez comme notre concierge avec des banalités à tuer la journée en tournant en même temps les pouces . Elle , au moins , commente avec une certaine finesse d’esprit un match sans être un féru du football . Un vrai connaisseur des sports en général ne déblatère pas pour jouer l’intéressant . Opposer le sport collectif au sport individuel est un combat d’arrière garde d’un éternel frustré . Vous pouvez continuer à s’enfermer dans vos clichés mais le football continuera à emballer la foule .Le minimum d’intelligence c’est d’apporter sa part de contribution en idées pertinentes pour les BAREA .Sinon le reste c’est de l’aigreur dissimulé face au rayonnement du sport roi .

          • Vous parlez comme si on était un pays riche, avec des moyens considérables pour le sport et la jeunesse. Nous sommes, malheureusement et depuis fort longtemps, un pays pauvres où la misère se voit à Tana et en province. A partir de là, il faut se donner des priorités pour faire malgré tout parler de nous et que nos jeunes puissent s’identifier. Pour l’instant, jamais notre pays pourra rivaliser avec des pays plus développés que le notre . Alors, on met le peu d’argent que nous avons dans quels sports ? Rien que ce déplacement en RDC nous aura coûté de quoi éduquer sportivement des centaines de gosses dans les quartiers. Alors, on fait quoi ????

        • Le football n’est pas l’apanage des pays riches uniquement qu’on se le dise bien . Madagascar a adhéré comme membres des instances internationales du football donc la participation à toutes les compétitions organisées par la CAF sur le continent et la FIFA sur le plan mondial est un engagement pris à respecter . Faîtes attention car tous les pays membres bénéficient de ce fait des aides et il suffit de voir la réalisation du terrain synthétique à Majunga . Faîtes preuve un peu plus de culture sportive et non de commentaires d’ ignares inintéressants .

          • « Ignares inintéressants » … voilà la seule solution que vous avez: insulter!! Le foot appartient à tout le monde. Il est pratiqué partout parce qu’il est simple à jouer depuis que les australopithèques (nos ancêtres) se sont mis à se déplacer debout. Les gosses adorent. Rien à dire à cela. Le problème (et vous voulez à tout prix l’ignorer) c’est que le sport de haut niveau coûte cher. Et malheureusement , pour faire simplement plaisir au peuple, beaucoup de pays pauvres mettent le gros du budget Jeunesse e Sport dans le football, au détriment des autres sports et de résultats internationaux dans d’autres sports plus faciles à pratiquer et plus faciles pour (peut-être) obtenir des médailles au niveau mondial. A vous lire, la Jamaïque aurait tort de cibler l’athlétisme … Alors qu’ils sont perçus comme les meilleurs coureurs du monde. Avec des gars comme vous, notre pays ne sera jamais reconnu sur le plan international alors que notre jeunesse a des qualités exceptionnelles. Dans la vie, il faut savoir adapter la réussite aux moyens que nous avons. Dommage pour l’avenir de nos Jeunes.