Accueil » Economie » Artisanat et métiers – Sophie Ratsiraka entame un madaraid
Economie

Artisanat et métiers – Sophie Ratsiraka entame un madaraid

Sophie Ratsiraka avec une artisane.

La ministre de l’Artisanat et des métiers traverse le pays d’un bout à l’autre pour voir les artisants. Du jamais vu.

Infatigable et généreuse. Les louanges sur les réseaux sociaux affluent à l’endroit de Sophie Ratsiraka, ministre de l’Artisanat et des métiers. En moins de deux mois de présence à la tête de ce département souvent négligé, le dernier des soucis des autres, elle a parcouru de nombreux kilomètres. De Toamasina à Mahajanga, en passant par Brickaville avant de visiter les grandes agglomérations de la RN7. Antsirabe, Fianarantsoa, Ambalavao, Ihosy et Soatanana. Dans cette commune sur 14 355 habitants, 85% vivent des métiers de l’artisanat. Comme la couture et la broderie et ses spécialités, art d’angle, point de croix, pique mousse. C’est dire l’importance de cette filière ici comme dans d’autres localités.

À chaque étape de son passage, Sophie Ratsiraka honore par des visites de courtoisie les autorités locales et les élus locaux. Avant de s’enquérir des nouvelles, des conditions dans lesquelles travaillent des artisans. Jusqu’au bout des bleds perdus au fin fond du pays.

De ses pérégrinations, riches en enseignements et de découvertes, elle a surtout décelé trois problèmes majeurs. La rareté des matières premières à cause de la dégradation de l’environnement, le manque d’équipements et la difficulté à trouver des débouchés par l’absence des touristes étrangers. Sophie Ratsiraka a incité tout un chacun à faire des actions pour la préservation de la nature, a promis des aides pour le matériel et des encadrements parla formation. Tout en insistant sur la professionnalisation. Elle avance comme solution par les exportations pour contourner ce manque à gagner en attendant la réouverture des frontières.

Elle donne l’exemple en achetant des produits artisanaux aux producteurs pour défendre le label « Vita Gasy ». « Nous, Malgaches, devont être fiers d’avoir des artisans aussi talentueux que créatifs. Le meilleur des soutiens qu’on puisse leur apporter, c’est de préférer leurs chefs d’œuvre » ne cesse-t-elle de répéter. Deux manifestations de très bonne facture se tiennent dans la capitale. « Cuir et design » à Antaninarenina et le « Tsimoka Day » à Ankorondrano. Des événements presque organisés presque en simultané, attestant le renouveau du secteur, imprimé par Sophie Ratsiraka.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter