Accueil » A la une » Ambohimarina Moramanga – Un mort et six blessés dans une collision
A la une Faits divers

Ambohimarina Moramanga – Un mort et six blessés dans une collision

Le 4x4 après le choc.

Le chauffeur d’un 4×4 est décédé sur le coup et ses six passagers gravement blessés. C’est le bilan d’une terrible collision avec un véhicule semi-remorque, hier, sur la RN2.

PERTE en vie humaine. Un père de famille, âgé de 35 ans, au volant d’une Toyota, a péri dans un télescopage avec un camion, hier à 9h35, sur la RN2, à Ambohimarina Ampasipotsy Gara, dans le district de Moramanga. Son 4×4 n’est plus qu’un tas de ferraille. Six autres personnes à bord, âgées de 52, 42, 30, 16 et 3 ans, ont grièvement été blessées.

La collision s’est produite en plein virage à 90°, selon les gendarmes de la brigade de police de la route (BPR) venus faire les constatations. Le tout-terrain venait d’Antananarivo, à destination de Mananara Nord. Ses occupants sont des proches, des habitants d’Ambohi­dratrimo et de 67ha.

Tête-à-queue

Le chauffeur aurait roulé à tombeau ouvert, alors qu’il allait franchir le tournant. Il ne connaissait pas bien l’axe. Sur le moment, le poids lourd venant de Tomasina était sur le point de sortir du virage. Il s’est, dans un premier temps, écarté vers le bas-côté droit, lorsque le conducteur a remarqué l’allure dangereuse du 4×4. Ensuite, il s’est encore éloigné et a fini par tomber dans un canal d’évacuation sur le bord de la route, puisque la Toyota s’était complètement déportée.

Le camionneur s’est efforcé d’éviter une collision frontale, mais la partie gauche de son pare-choc a tout de même été percutée. Le mastodonte a fini par se coucher sur le flanc droit. Sa vitre latérale droite a volé en éclats. A cause de la violence du choc, le 4×4 à double cabine a fait un tête-à-queue avant de se retrouver sur le flanc gauche. Il a subi d’importants dégâts. Son chauffeur n’a pas survécu.

Les blessés ont été évacués et admis à l’hôpital de Moramanga où ils attendent leur famille. « Nous n’avons pas pu parler longtemps avec eux. Nous n’avons recueilli que leurs noms et leur âge. Nous avons essayé de leur demander un numéro de téléphone de leur famille, mais ils étaient encore trop faibles pour répondre », raconte la gendarmerie.

Le propriétaire du camion a déjà envoyé son représentant pour s’occuper des victimes à l’hôpital. Son chauffeur est retenu à la brigade pour être soumis à un interrogatoire. « Il sera présenté au procureur. C’est le juge qui décidera s’il est fautif. Nous, à la gendarmerie, devons toujours transférer l’affaire au parquet quand il y a un blessé », d’après la BPR.

L’accident a provoqué des bouchons monstrueux.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi