Accueil » Actualités » Aéroport de Sambava – Un feu de brousse sème la panique
Actualités

Aéroport de Sambava – Un feu de brousse sème la panique

La  superficie  rasée  par  le  feu.

Une fumée noire, épaisse et suffocante a envahi le site de l’aéroport d’Ambodisa­trana, à Sambava, mardi soir. D’après les informations recueillies auprès de l’Aéroport de Madagascar (ADEMA) local, un feu de broussailles a eu lieu à cette heure-là dans l’enceinte de l’aérodrome.

« C’étaient des buissons secs qui ont pris feu, mais pas les bâtiments. Ils se trouvent un peu plus loin de la piste et de l’aérogare. La surface consumée mesure environ trois cents mètres sur quarante », a expliqué un responsable joint par téléphone.

Origine

Les secouristes de l’ADEMA se sont affairés dès qu’ils ont remarqué la zone étant en proie à l’incendie. Avec leur fourgon pompe-tonne, ils sont parvenus à l’éteindre au bout de quarante-cinq minutes d’intervention, d’après les explications reçues.

Aucun blessé ni mort n’est à déplorer. « J’aimerais encore préciser qu’il s’agissait d’un feu de brousse. Des facebookers ont pris de photos au plus fort du sinistre avec la grosse fumée, comme si l’aéroport qui avait été touché », a martelé le responsable.

L’origine de l’embrasement n’a pas encore pu être déterminée. « Elle pourrait être volontaire. Quelqu’un aurait jeté son mégot. Beaucoup de gens vont et viennent par la piste le matin comme le soir. Ils l’utilisent pour faire un raccourci », raconte un journaliste local.

« Le 23 juillet 2019, un garçon de 15 ans a déjà failli être heurté par un avion en train d’atterrir. Il suivait sa mère. Ils voulaient prendre au plus court pour rentrer à Tsara­rivotra et traversaient la piste. Cet incident a fait trembler tous les témoins oculaires. Les secouristes se sont dépêchés pour dégager l’enfant, autrement les conséquences auraient été catastrophiques. L’appareil arrivant de Toamasina a pu se poser sans anicroche. Le raccourci en question est véritablement un danger public dont les habitants de Sambava et le personnel de l’aéroport sont conscients », rapporte le confrère.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi