Accueil » A la une » Bailleurs de fonds – La troisième FEC en bonne voie
A la une Politique

Bailleurs de fonds – La troisième FEC en bonne voie

Le  chef  de  mission  du  FMI  Frédéric  Lambert  lors  de  son passage  à  Mahazoarivo  en  juin.

Des pays africains ont, cette semaine, obtenu des Accords de principe de la part du Fonds monétaire international pour des aides financières conséquentes. Madagascar attend son tour.

LES yeux rivés et les oreilles tendues vers Washington. « Il se peut que le Conseil d’administration du Fonds monétaire international, FMI, décide du déblocage de la troisième tranche de la Facilité élargie de crédit, FEC avant mardi. Une annonce dans ce sens serait programmée en conséquence » tenait à rapporter une source digne de foi.

L’incertitude a pris la place de l’assurance des autorités malgaches quant à l’issue des négociations. Dans la mesure où après la seconde mission de revue conduite par Frédéric Lambert, du 18 mai au 1er juin, aucun communiqué sur la teneur de sa mission n’a été rendu public. Ce qui n’était pas le cas lors du premier diagnostic. Où le 26 octobre 2021, Frédéric Lambert a signé dans une lettre officielle ses appréciations sur les critères de performance, les attentes du FMI et les engagements du gouvernement malgache. La seconde tranche de la FEC n’a été acquise que le 7 mars 2022. D’un montant de 67,5 millions de dollars.

Même s’il n’existe pas de délai imparti au Conseil d’administration du FMI pour prendre sa décision, le temps de latence d’une longueur inhabituelle a fait jaillir l’ombre des doutes, en toile de fond des réformes structurelles en cours. Les industriels subissent de plein fouet les réajustements tarifaires de l’électricité de la Jirama, sous le sceau de l’Optima Business. Beaucoup craignent de devoir passer par la compression du personnel, d’autres appréhendent une perte de leur compétitivité, certaines entreprises ploient sous le fardeau de la dette pour subsister. En outre, chaque ménage endure l’effet domino de la hausse des prix du carburant appliquée depuis le 11 juillet. Les difficultés de nombreux parents à s’acquitter des frais de scolarité et d’ache­ter des fournitures scolaires attestent de cette relation de cause à méfait. La spirale inflationniste dans toute sa cruauté.

Ceux qui attendent la clémence des membres de l’instance suprême du FMI estiment que « les Malgaches ont consenti des sacrifices intenables eu égard à la pauvreté de la majorité d’entre eux. Il est temps de leur rendre l’ascen­seur. ». Des observateurs avertis, quant à eux, ont signalé « que des pays africains comme l’Égypte et le Ghana viennent d’avoir leurs grosses parts du gâteau. Alors que leurs cas ont été examinés par le FMI après celui de Madagascar. Alors pourquoi pas ».

L’Égypte espère engranger 12 milliards de dollars au titre du Mécanisme élargi de crédit, MEDC et le Ghana lorgne sur 3 milliards de dollars d’ici la fin d’année. Le montant de la FEC accordée pour Madagascar le 12 février 2021, a été de 312,4 millions de dollars d’une durée de quarante mois à décaisser en sept tranches. La somme importe peu. Le feu vert du FMI a des portées économiques et financières considérables envers les autres bailleurs de fonds et les investisseurs potentiels. Une sorte de garantie que l’on se l’arrache.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Votre source digne de foi a sans doute visité le site du FMI qui donne le calendrier de son Board dont je donne un copie ci-dessous:

    September 12, 2022
    Country: Madagascar, Republic of

    Title: Republic of Madagascar – Second Review Under the Extended Credit Facility Arrangement